Emmanuel et Brigitte Macron, très fusionnels en Arménie : des gestes qui en disent long

Quelques jours seulement après le décès de Charles Aznavour et l’hommage national rendu au chanteur franco-arménien aux Invalides, Emmanuel et Brigitte Macron sont arrivés en Arménie pour un voyage officiel.

Le président de la République et son épouse sont d’abord apparus à Erevan, où ils étaient accompagnés du chef de la diplomatie Jean-Yves Le Drian et de la ministre de la Culture Françoise Nyssen.

Le couple, plus complice que jamais, a ensuite été photographié devant la flamme éternelle du mémorial du génocide arménien, puis au cours de la plantation d’un sapin rendant hommage aux victimes du génocide, à Tsitsernakaberd.

Lire la suite sur www.gala.fr…

Un peu moins d’une semaine après l’hommage national rendu à Charles Aznavour dans la Cour d’honneur des Invalides, à Paris, Emmanuel et Brigitte Macron ont poursuivi ce jeudi 11 octobre leur séjour en Arménie, pays d’origine de Charles Aznavour.

C’est plus précisément dans la capitale, Erevan, qu’ils se trouvent afin de rendre hommage au chanteur décédé le 1er octobre dernier à l’âge de 94 ans.Sur Instagram, Emmanuel Macron a rendu un magnifique hommage à la star.

Charles Aznavour continuera d’être le trait d’union entre la France et l’Arménie grâce à ce lieu de transmission et de culture », a-t-il écrit en légende d’une magnifique photo de l’interprète du tube « Emmenez-moi ».

Lire la suite sur www.closermag.fr…

Faire venir Emmanuel Macron en compagnie de Charles Aznavour dans le studio d’enregistrement de la maison qui porte son nom, à Erevan.

«Ça aurait fait une belle image…», souffle Nicolas Aznavour, le plus jeune des enfants du chanteur.

C’est ici dans cet immeuble de grès rose offrant un vue imprenable sur Erevan que Charles Aznavour a voulu créer un lieu de mémoire, de création et d’apprentissage dédié, notamment, à la langue française.

Lire la suite sur www.parismatch.com…

« Il n’est pas au rendez-vous, mais il l’aurait tant voulu »: accueilli dans l’émotion par le fils de Charles Aznavour, décédé la semaine dernière, Emmanuel Macron a rendu un nouvel hommage jeudi au chanteur dans son centre créé à Erevan pour « renforcer les liens franco-arméniens ».

Il nous aurait attendus » dans ce centre créé par le chanteur en 2011 « avec cet air faussement décontracté qui était le sien », a raconté Emmanuel Macron.

Et c’est Nicolas Aznavour, le plus jeune fils, qui a accueilli le président, son épouse Brigitte et la nombreuse délégation composée de personnalités d’origine arménienne comme le compositeur André Manoukian ou l’ex-footballeur Youri Djorkaeff.

Lire la suite sur www.la-croix.com…