Donald Trump s'en prend à la famille d'un soldat tué en Irak, et s'embourbe

Partager...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

La vidéo, en anglais, de l’intervenYion de Khizr Khan :
Piqué au vif et loin d’être ému par le parcours de cette famille originaire du Pakistan et naturalisée depuis plusieurs décennies, Donald Trump a répliqué sur ABC, au cours d’une interview dont des extraits ont été diffusés samedi.

Première réaction au discours de Khizr Khan :
Assurant qu’il avait « fait beaucoup de sacrifices » et « travaillé très dur », Donald Trump n’a pas manqué de lâcher un de ces stéréotypes ethniques dont il est coutumier :
Insultés, les Kahn n’en sont pas restés là.

(ROBYN BECK / AFP)
Khizr Khan n’a pas non plus ménagé Donald Trump ce dimanche sur CNN.

Lire la suite sur tempsreel.nouvelobs.com…

Les liens présumés entre le tonitruant milliardaire et Moscou et ses propos à l’emporte-pièce répétés contre l’islam alimentent ces derniers jours une tempête polémique, depuis que Hillary Clinton et Donald Trump ont été investis par les conventions de leurs partis pour l’élection du 8 novembre.

Des propos controversés de Donald Trump la semaine dernière sur la Russie et sur des emails d’Hillary Clinton et de responsables démocrates –déclarations qu’il a qualifiées ensuite de « sarcastiques »– nourrissent ces jours-ci son procès en incompétence.

A ses yeux, Donald Trump est coupable d’avoir « encouragé les Russes à pirater les comptes emails » et de faire « l’éloge de manière très excessive du (président Vladimir) Poutine ».

Lire la suite sur www.bfmtv.com…

Voilà le portrait peu glorieux de Donald Trump dressé dimanche par Khizr Khan, père d’un soldat américain musulman tué en Irak.

Au cours d’une succession de discours, celui de Khizr Khan, père d’un soldat américain musulman tué en Irak dans un attentat suicide en 2004, a marqué les esprits.

«Bien que je déplore profondément la disparition de son fils, M. Khan, qui ne m’a jamais rencontré, n’a pas le droit de se tenir devant des millions de personnes et de déclarer que je n’ai jamais lu la Constitution (ce qui est faux)», a également déclaré Donald Trump dans l’interview complète diffusée dimanche.

Lire la suite sur www.lefigaro.fr…

Il serait une meilleure personne (…) mais il a une âme noire», a déclaré ce dimanche sur CNN, la voix chargée d’émotion, Khizr Khan, le père du soldat disparu en Irak estimant même que le parti républicain devrait «répudier»  Donald Trump.

L’algarade entre le père et le candidat remonte à vendredi, dernier jour de la convention démocrate qui a vu l’investiture d’Hillary Clinton, désormais engagée dans un duel frontal avec Donald à la tribune les propos anti-musulmans et anti-immigrés de Donald Trump.

Il manque de respect à d’autres minorités… Il aime construire des murs et veut nous bannir de ce pays», avait  alors accusé Khizr Khan qui avait ensuite brandi une Constitution américaine, demandant à Donald Trump s’il avait même lu le document fondateur.

Lire la suite sur www.leparisien.fr…

Lire la suite sur www.europe1.fr…

Khizr Khan, un citoyen américain d’origine pakistanaise et de confession musulmane, a ému les délégués démocrates et les téléspectateurs lorsqu’il s’est exprimé jeudi à la tribune de la convention de Philadelphie, évoquant son fils, le capitaine Humayun Khan, tué en Irak en 2004 par l’explosion d’une bombe.

Il a ensuite attaqué Donald Trump sur sa proposition d’interdire temporairement aux musulmans d’entrer sur le sol américain et a demandé si l’homme d’affaire avait jamais lu la constitution avant d’en brandir un exemplaire de proposer de lui prêter.

Khizr Khan a été « très émouvant et c’est sans doute un chic type », a ajouté le candidat républicain avant de s’interroger sur le silence de l’épouse du père du soldat américain, présente à ses côtés à la tribune.

Lire la suite sur www.ouest-france.fr…

Khirz Khan brandit la constitution des Etats-Unis lors de son discours à la convention démocrate jeudi soir (Reuters)
Jeudi soir, à la convention démocrate, le discours de Khizr Khan s’est transformé en phénomène national.

Khan, père d’un soldat musulman mort au combat, avait profité de la tribune démocrate pour s’adresser directement à Donald Trump : « Avez-vous lu la constitution? »

« Bien que je déplore profondément la disparition de son fils, M. Khan ne m’a jamais rencontré, n’a pas le droit de se tenir devant des millions de personnes et de déclarer que je n’ai jamais lu la Constitution (ce qui est faux) », a riposté le candidat républicain.

Lire la suite sur www.lejdd.fr…

Partager...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn