Donald Trump attaqué pendant les Oscars, son fils réplique et clashe !

Cela n’aura échappé à personne : les Oscars 2017 auront été hautement politisés et politiques. À l’instar de son maître de cérémonie Jimmy Kimmel, qui a passé près de la moitié de son temps à envoyer des piques à Donald Trump et ses supporters, les lauréats ainsi que les stars du soir auront largement fait écho aux décisions et actes politiques du nouveau président américain, tant sur l’immigration, le planning familial, la diversité et les fausses informations que sur le cas Meryl Streep (que Trump avait qualifiée d' »actrice surestimée »).

Oscars politique clash people USA cinéma Toutes les news : News people L’actu du moment Cannes Qui veut épouser mon fils ? 28 Fév Donald Trump attaqué pendant les Oscars, son fils réplique et clashe ! 09 Fév Donald Trump : Sa fille Ivanka boycottée ? 50 Cent clashé par son fils aîné : "Sa musique n’est pas bonne" !

Donald Trump attaqué pendant les Oscars, son fils réplique et clashe ! Donald Trump, Jr. lors de la 2ème jour de la convention républicaine à Cleveland, le 19 juillet 2016.

Lire la suite sur www.purepeople.com…

Après le dénouement rocambolesque de la 89ème cérémonie des Oscars, qui a vu le sacre de « Moonlight » alors que l’équipe de « La La Land » pensait avoir remporté le trophée, un internaute a mêlé cette fin et celle du film de Damien Chazelle en vidéo.

Ceux qui ont vu La La Land n’ont pas manqué de noter des similitudes entre la fin du long métrage de Damien Chazelle et le dénouement de la 89ème cérémonie des Oscars, qui a vu le cinéaste et son équipe recevoir le trophée du Meilleur Film… qui était en fait pour Moonlight.

Il n’en fallait pas plus pour qu’un internaute ne mélange fiction et réel dans un mash-up très réussi, au sein duquel Warren Beatty côtoie les héros de La La Land, et qui suit le même tracé émotionnel dans son déroulement. when life imitates art imitates life imitates art imitates #oscars pic. twitter.

Lire la suite sur www.allocine.fr…

C’est son deuxième film à recevoir une statuette. À la fin de la cérémonie, le duo légendaire qui a incarné Bonnie and Clyde, Faye Dunaway et Warren Beatty, a donné le mauvais nom du gagnant de l’Oscar du meilleur film sur la scène du Dolby Theatre, peut-être le plus grand fiasco de l’histoire de ces prix prestigieux. dans votre nouveau rendez-vous avec l’information.

Le réalisateur iranien Asghar Farhadi, dont le film Le Client a été primé meilleur film en langue étrangère, a boycotté la soirée pour protester contre le décret migratoire visant sept pays musulmans, dont le sien.

Donald Trump a regretté le trop-plein de référence à sa politique pendant la cérémonie des Oscars 2017, remettant en cause le rendu de la soirée.

Lire la suite sur www.lefigaro.fr…

Dimanche (ou plutôt lundi matin heure française), alors que les producteurs de La La Land terminent leurs discours pour l’Oscar du meilleur film, le petit groupe qui s’est amassé sur la scène (composé notamment d’Emma Stone et Damien Chazelle) apprend avec stupéfaction qu’il y a eu une erreur d’enveloppe.

Alors que Damien Chazelle se décomposait, qu’Emma Stone lâchait des « oh my god » et que Ryan Gosling pouffait dans son coin (rire nerveux ? ), le producteur s’est comporté en héros ordinaire, adoptant l’attitude parfaite là où tout le monde cherchait un trou pour se cacher (comme Faye Dunaway qui a abandonné Beatty au moment de s’excuser).

Face à l’incrédulité et de l’équipe de Moonlight (et du public), il répète, brandissant la bonne enveloppe : « Ce n’est pas une blague, Moonlight a gagné l’Oscar du meilleur film ».

Lire la suite sur www.premiere.fr…

Son documentaire montrait aussi les difficultés rencontrées à Liberty City, de la ségrégation à l’épidémie de cocaïne, en passant par l’incapacité à rembourser son prêt immobilier et les émeutes raciales des années 80.

« C’était le premier HLM soumis à la ségrégation de tous les Etats-Unis », explique Moses Shumow, professeur assistant au département de communications à la Florida International University. M.

« Il y a de la tendresse et de la vulnérabilité dans les personnages que nous ne voyons pas à Hollywood et dans les grands studios de cinéma », estime Anthony Browne, président du département des études africaines et hispaniques au Hunter College à New York.

Lire la suite sur www.lexpress.fr…

Reste à savoir si la polémique sur les “Oscars trop blancs” est révolue. “J’ai malheureusement vu sur les réseaux sociaux beaucoup d’Américains blancs qui disent que Moonlight, Viola Davis et Mahershala Ali ont gagné à cause de la pression” exercée sur les plus de 6. 500 membres de l’Académie qui votent aux Oscars, poursuit Shaun Harper. “C’est faux. #OscarssoWhite, le boycott de la cérémonie (l’an dernier par plusieurs célébrités, NDLR), le militantisme ont accru la prise de conscience de l’Académie sur l’étroitesse des critères avec lesquels ils jugeaient une œuvre”, remarque le professeur d’USC. “Mais Moonlight a gagné parce que c’est un film incroyable”, conclut-il.

Keith Boykin, auteur et commentateur politique sur CNN, a ainsi tweeté que “rien de ce qui s’est passé sur scène ne devrait faire oublier l’avancée majeure” qu’a représenté le sacre de Moonlight. “La cérémonie a été aussi importante que l’année où Halle Berry et Denzel Washington ont tous deux remporté les prix des meilleurs acteurs”, il y a 15 ans, renchérit Shaun Harper, directeur du Centre sur les études raciales et la diversité à l’université USC.

L’histoire d’un jeune homosexuel noir qui grandit dans un quartier difficile de Miami auprès d’une mère toxicomane a aussi récolté le prix de la meilleure adaptation de scénario pour le réalisateur Barry Jenkins et celui du meilleur second rôle pour Mahershala Ali.

Lire la suite sur www.ladepeche.pf…

Tout serait en effet la faute de Leonardo DiCa­prio, qui était sur scène quelques instants plus tôt pour remettre le prix de la meilleure actrice à Emma Stone : en partant, l’acteur aurait laissé l’enve­loppe « Meilleure actrice » à l’endroit où Warren Beatty devait trou­ver celle conte­nant le nom du gagnant du « Meilleur film ».

La terrible bourde de Faye Duna­way et Warren Beatty, qui ont annoncé le mauvais « Meilleur film » aux Oscars, serait en fait due à… Leonardo DiCa­prio, qui les aurait induits en erreur par inad­ver­tance.

Le réali­sa­teur se serait alors saisi de la mauvaise enve­loppe. « J’ai ouvert l’enve­loppe, et le carton disait ‘Emma Stone, La La Land’ », explique d’ailleurs Warren Beatty.

Lire la suite sur www.gala.fr…

Pour conserver le précédent brouillon, cliquez sur annuler. 18H42
Des Marocains veulent rapatrier le fossile de leur « monstre du Loch… 17H12
Horizon : Zero Dawn est-il vraiment « le meilleur jeu de l’année » ? 17H07
De La La Land à Moonrise Kingdom, Jacques Demy, roi de la pop culture 17H00
Littérature: quand Patrick Rambaud raconte la fin du quinquennat 16H21
Kendji Girac mêlé à une arnaque au permis de conduire 16H11
La carte de « L’Ile mystérieuse » de Jules Verne aux enchères à Paris 16H05
Philippe Djian: « Marlène » interroge la « normalité » comparable « à… 15H11
Bernard Pivot passe aux aveux 14H40
Le visage du chevalier Bayard bientôt connu ? 13H29
Laurence des Cars remplace Guy Cogeval à la présidence du musée… 13H27
60 ans de Gaston Lagaffe : le film a son casting et sa date de… 12H54
Le comédien Olivier Sauton rattrapé par des tweets antisémites 12H53
Tweets antisémites d’Olivier Sauton : la lettre de son producteur 12H19
Le crâne du chevalier Bayard peut être retrouvé par son descendant 10H28
François Hollande nomme Laurence des Cars présidente du musée d’Orsay 09H53
Marseille défend ses ambitions de capitale méditerranéenne de la mode 09H13
Primés aux Oscars, Amazon et Netflix entrent dans la cour des grands 08H32
Pour Donald Trump, les acteurs sont responsables du flop final des… 07H20
Oscars: nuit historique pour les Noirs éclipsée par la gaffe du… 06H11
Trump, un acteur à 120 000 dollars par an ! 03H13
Carnaval de Rio: le spectacle reprend ses droits après l’accident 18H47
Les bourdes célèbres, devant des millions de téléspectateurs 17H53
Les échos du Salon de l’agriculture: made in salon 17H35
L’acteur Bill Paxton s’est s’éteint 16H08
Mode à Milan: une garde-robe pour femme imprévisible 15H56
Yad Vashem demande à Amazon d’interdire la vente de livres…

C’est son deuxième film lauréat d’une prestigieuse statuette. À la fin de la cérémonie, le duo légendaire qui a incarné Bonnie and Clyde, Faye Dunaway et Warren Beatty, a donné le mauvais nom du gagnant de l’oscar du meilleur film sur la scène du Dolby Theatre, peut-être le plus grand fiasco de l’histoire de ces prix prestigieux.

Il faisait allusion à la gaffe historique de fin de soirée, quand la statuette du meilleur film a été donnée par erreur à La La Land avant d’être remise au vrai lauréat, Moonlight
. « C’était un peu triste. Ça a enlevé un peu du glamour aux Oscars », a-t-il ajouté.

Lire la suite sur www.lepoint.fr…