Diffusion d’une vidéo de l’otage française enlevée au Mali à la fin de 2016

Dans cet enregistrement, diffusé par le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans, elle s’adresse à son fils, Sébastien, dont elle écoute avec un téléphone portable une interview radio enregistrée.

A la fin de l’enregistrement apparaît également la religieuse colombienne Gloria Cecilia Narvaez Argoti, enlevée en février 2017 au Mali, qui s’adresse en français au pape François.

« On ne lâchera rien », a poursuivi M. Granouillac :

Lire aussi :   La famille de Sophie Pétronin s’inquiète de l’absence de preuve de vie récente

Agée de 75 ans, Mme Pétronin dirigeait au Mali une association d’aide aux orphelins.

Lire la suite sur www.lemonde.fr…

La famille de Sophie Pétronin, l’otage française enlevée au Mali fin 2016 qui est apparue mercredi dans une nouvelle vidéo, a accueilli cette « vraie preuve de vie » comme une « bonne nouvelle », tout en appelant le gouvernement « à l’action ».

Dans cette vidéo, que rien ne permet de dater et qui dure environ sept minutes, Sophie Pétronin s’adresse à son fils Sébastien, dont elle écoute avec un téléphone portable une interview radio enregistrée.

La famille de Sophie Pétronin et son comité de soutien comptent participer du 22 au 24 juin au festival Solidays en région parisienne pour « sensibiliser à son sort » le grand public.

Lire la suite sur www.bfmtv.com…

gée de 75 ans, médecin nutritionniste pour AAG (Association d’aide à Gao), Sophie Pétronin avait découvert Gao, la grande ville du nord du Mali en 1996, avant de s’y installer définitivement en 2001, selon le site de son association.

Elle avait lancé la construction de sa maison en 2003, rapporte Le Dauphiné Libéré, un an avant de créer AAG, une association suisse sans but lucratif, avec quelques amis suisses.

L’objectif de l’AAG était alors de bâtir un centre d’accueil pour les enfants et bébés orphelins malnutris.

Lire la suite sur www.lci.fr…