Didier Deschamps : «Une petite chute de tension»

C’est arrivé à d’autres… Florian, c’est sa première titularisation même s’il est là avec nous depuis longtemps.

Il tombe sur un match où l’équipe n’est pas très bien collectivement.

La première heure est-elle minimisée dans votre analyse sachant que mardi un autre visage de l’équipe de France sera présenté?

Lire la suite sur www.lequipe.fr…

Alors qu’il s’était encore imposé sur une tête de Gudmundsson (25e), Lloris ne pouvait rien faire ensuite sur une frappe de l’intérieur du pied de Bjornason, bien servi par Finnbogason qui avait récupéré le cuir dans les pieds de Kimpembe (30e, 0-1).

Suite à une accélération sur la droite, l’attaquant du PSG voyait sa frappe être repoussée par le portier islandais, mais le malheureux Eyjolfsson poussait le ballon au fond de ses propres filets (86e, 1-2).

Après une première parade sur une frappe cadrée de Traustason (6e), il a réalisé une nouvelle intervention décisive en deux temps sur une frappe croisée de Finnbogasson (10e), avant de capter une tête de Gudmundsson (24e) ou une nouvelle frappe lointaine du numéro 7 islandais (28e).

Lire la suite sur www.footmercato.net…

Il manquait du mouvement, de la vitesse, face à une équipe bien organisée.

D.D. : Je ne vais pas taxer le public d’avoir ronronné, puisqu’on n’a rien fait pour le réveiller.

D.D. : Kylian amène de la percussion et de la vitesse, ça crée du décalage et du danger, il a ça il le sait.

Lire la suite sur www.eurosport.fr…

Peu inspirés, les Bleus sont tout de même parvenus à arracher le nul ce jeudi face à l’Islande en amical (2-2).

Surpris par un but de Birkir Bjarnason (30e), les Bleus allaient craquer une seconde fois à l’heure de jeu au stade de Roudourou de Guingamp, sur corner après un marquage laxiste de Presnel Kimpembe (59e).

En fin de match, l’attaquant du PSG inscrivait le but égalisateur sur penalty, permettant aux hommes de Didier Deschamps d’enchaîner un 14ème match consécutif sans défaite.

Lire la suite sur sport24.lefigaro.fr…