Deutsche Bank : le spectre de Lehman

A lire aussi :«La Deutsche Bank peut entraîner un cataclysme financier et économique mondial»
Tombera, tombera pas ?

«Soudain, on a vu les hedge funds [fonds d’investissement, ndlr] américains, dont la plupart des gérants ont travaillé dans des grandes banques et qui ont, grâce à des relations qui frôlent les délits d’initié, la primeur de certaines infos, vendre à tour de bras des actions de la Deutsche Bank, explique un analyste financier.

A l’époque, tandis que son rival Commerzbank était sauvé par l’Etat allemand, Josef Ackermann, alors patron du directoire de la Deutsche Bank, fanfaronnait dans la presse allemande sur le mode : «J’aurais honte si nous acceptions l’argent public pour faire face à la crise.»

Lire la suite sur www.liberation.fr…

La Deutsche Bank a -indirectement- provoqué un mini infarctus à Wall Street jeudi, lorsque Bloomberg News puis l’AFP ont annoncé qu’une dizaine de fonds spéculatifs auraient retiré leur argent auprès de l’établissement allemand.

En février dernier, le PDG de la Deutsche Bank, John Cryan, s’était senti obligé d’intervenir personnellement pour défendre la « robustesse » de son établissement, rapportait Le Monde.

La Deutsche Bank, prise dans une tourmente financière sans précédent, risque-t-elle de faire faillite?

Lire la suite sur lexpansion.lexpress.fr…

Deutsche Bank est proche d’un accord avec les États-Unis sur le paiement d’une amende de 5,4 milliards de dollars pour solder un litige immobilier remontant à la crise financière, a indiqué vendredi une source proche du dossier.

Une facture à 5,4 milliards de dollars est en effet nettement en dessous des 14 milliards initialement demandés par le département de la Justice (DoJ) et en phase avec les 5,5 milliards mis de côté par Deutsche Bank pour résoudre ce contentieux.

À Wall Street, les actions Deutsche Bank s’envolaient de 13,79 % à 13,07 dollars vers 16 h 30 GMT, entraînant dans leur sillage les valeurs bancaires, le spectre d’un affaiblissement du secteur financier mondial semblant s’éloigner pour l’instant.

Lire la suite sur www.lepoint.fr…

L’Agence France Presse a annoncé que Deutsche Bank devrait finalement payer une amende de 5,4 milliards de dollars contre 14 milliards réclamés au départ par le Département américain de la Justice (DoJ).

Dans la soirée, le titre coté à Wall Street -l’ADR de Deutsche Bank – a perdu 8 % en séance.BloombergLe directeur général de l’établissement, John Cryan, rappelait ce vendredi matin dans une lettre aux salariés que « les fondations de la banque sont solides.

Mais, rappelle le Wall Street Journal , la banque américaine était beaucoup moins diversifiée que Deutsche Bank et trop dépendante des fonds et du marché du repo pour se financer.

Lire la suite sur www.lesechos.fr…

Lire la suite sur www.lavoixdunord.fr…

L’incertitude autour du sort de la Deutsche Bank, le géant bancaire allemand, a fait passer la valeur de son action des abymes, vendredi 30 septembre à l’ouverture de la Bourse (1), à un rebond de 0,36 % à la clôture.

La raison de cette remontée : une révélation, par une source proche du dossier, selon laquelle l’amende infligée par la justice américaine à la DB s’élèverait « seulement » à 5 milliards de dollars et non à 14,2 milliards comme initialement annoncé.

Car l’amende américaine vient s’ajouter à des difficultés structurelles de l’établissement qui a perdu 7 milliards d’euros en 2015, annoncé la fermeture de 200 filiales en Allemagne et la suppression de 9 000 postes dans le monde.

Lire la suite sur www.la-croix.com…

Le titre de Deutsche Bank a lâché près de 8% en début de séance à la Bourse de Francfort, avant de finalement boucler la séance en hausse de 6,39%, à 11,57 euros, en tête du Dax.

Nouvelle rassurante pour les investisseurs, la banque se serait entendue avec les autorités américaines sur le paiement d’une amende de 5,4 milliards de dollars pour solder un litige remontant à la crise financière, au lieu des 14 milliards demandés initialement, a indiqué une source proche du dossier à l’AFP.

Une facture à 5,4 milliards de dollars serait en phase avec les 5,5 milliards mis de côté par Deutsche Bank pour résoudre ce contentieux.

Lire la suite sur www.letemps.ch…

Le titre de la Deutsche Bank avait perdu plus de 7% dès l’ouverture de la Banque de Francfort.

Le retrait de plusieurs investisseurs a fait chuter le titre de la banque allemande de plus de 7% lors de l’ouverture de la banque de Francfort ce vendredi, faisant au passage, chuter les bourses de Paris, Londres, Zurick ou Milan.

A 10h11, le groupe Société Générale perdait 3,94% à 29,60 euros à Paris, après avoir lâché plus de 5%.

Lire la suite sur www.lci.fr…