Derniers hommages à Kofi Annan au Ghana: un homme d’un « optimisme tenace »

Famille et dirigeants du monde entier ont rendu un dernier hommage à l’ancien secrétaire général de l’ONU, Kofi Annan, homme « d’un optimisme tenace », comme l’a qualifié sa famille, lors des funérailles nationales qui se sont déroulées jeudi matin au Ghana, son pays natal.

António Guterres, actuel secrétaire général de l’ONU et « ami personnel » de M. Annan, comme il l’a rappelé lors de son discours, a honoré un homme « digne », « courageux » et « moral ».

Seule la famille et les plus proches se sont ensuite rendus au cimetière militaire d’Accra, où M. Annan sera mis en terre, mettant fin à un deuil national de trois jours.

Lire la suite sur www.la-croix.com…

Les funérailles nationales de l’ancien secrétaire général de l’ONU, Kofi Annan, homme « d’un optimisme tenace », comme l’a qualifié sa famille pendant la cérémonie, se déroulaient jeudi matin dans son pays natal, le Ghana, où se sont rendus de nombreux chefs d’Etat et dirigeants du monde entier.

António Guterres, actuel secrétaire général de l’ONU et « ami personnel » de M. Annan, comme il l’a rappelé lors de son discours, a honoré un homme « digne », « courageux » et « moral ».

Le cercueil de Kofi Annan, recouvert du drapeau vert, jaune, noir et rouge du Ghana, était présenté devant quelques centaines de personnes, dont, au premier rang, sa famille proche ainsi que le président ghanéen, le président ivoirien Alassane Ouattara et António Guterres.

Lire la suite sur www.journalducameroun.com…

Les funérailles nationales de l’ancien secrétaire général des Nations unies, Kofi Annan, auxquelles participent des dirigeants du monde entier ainsi que des chefs traditionnels, ont démarré à Accra le jeudi 13 septembre.

Hommage national

Les Ghanéens ont pu rendre hommage à Kofi Annan et se recueillir devant son cercueil, recouvert du drapeau national, mardi et mercredi.

Fritz Kitcher, Ghanéen retraité des Nations unies où il a travaillé aux côtés de Kofi Annan à ses débuts, a confié à l’AFP que ce dernier lui avait enseigné « l’humilité, le bénéfice de l’honnêteté et de la détermination en diplomatie ».

Lire la suite sur www.jeuneafrique.com…