Deluge de feu sur un fief rebelle en Syrie, plus de 210 morts en quatre jours

Un bébé syrien atteint d’être traité après avoir été blessé lors des frappes du régime à Arbine dans la Ghouta orientale près de Damas, le 8 février 2018 © Amer ALMOHIBANY AFP
Jeudi, 58 civils ont péri sous les bombes de l’armée de l’air qui poursuivait ses frappes sur plusieurs localités de cette vaste région proche de Damas, a précisé l’ONG.

Raids du régime sur la Ghouta orientale © Omar KAMAL AFP
Dans cette même localité, un homme portant sa fille blessée s’est précipité vers une ambulance de la Défense civile, au milieu des gravats et de la poussière.

100 combattants prorégime tués
Les violences on également fait rage dans l’est de la Syrie, où la coalition internationale a mené dans la province de Deir Ezzor des frappes contre des combattants alliés au régime pour repousser une attaque contre le QG des Forces démocratiques syriennes (FDS), ses alliés, selon un responsable du commandement militaire américain pour le Moyen-Orient.

Lire la suite sur www.lepoint.fr…

Les attaques aériennes et chimiques contre les civils en Syrie «doivent cesser immédiatement», a déclaré jeudi le département d’Etat américain, mettant en cause le régime de Damas mais aussi son allié russe.

«Les Etats-Unis soutiennent l’appel des Nations unies en faveur d’une cessez-le-feu d’un mois pour permettre l’acheminement d’aide humanitaire et l’évacuation sanitaire d’urgence de plus de 700 civils de la Ghouta orientale», a affirmé la porte-parole de la diplomatie américaine Heather Nauert dans un communiqué.

Lire la suite sur www.liberation.fr…

Lire la suite sur www.leparisien.fr…