Décret anti-immigration: Trump limoge une ministre pour "trahison"

Donald Trump a limogé la ministre par intérim de la Justice et remplacé le chef intérimaire du service de l’immigration et des douanes.

Il l’accuse d’avoir « trahi le département de la Justice »
EN IMAGES >> Décret immigration: face à Trump, ces stars rappellent leur filiation
« Le président Trump a relevé Mme Yates de ses fonctions et a nommé Dana Boente ministre intérimaire dans l’attente de la confirmation par le Sénat de la nomination du sénateur Jeff Sessions », a annoncé la présidence.

Ironie du sort, les médias américains ont ressorti des images (voir plus haut) de la séance au cours de laquelle Jeff sessions avait cuisiné Sally Yates lors de sa nomination comme numéro deux du ministère sous l’administration Obama.

Lire la suite sur www.lexpress.fr…

Quitte à mettre leur poste en jeu, comme la ministre intérimaire de la Justice Sally Yates, plusieurs personnalités des sphères économiques et politiques n’hésitent pas à s’opposer frontalement au décret anti-immigration signé par le président américain Donald Trump la semaine dernière.

Sally Yates, fonctionnaire de l’ancienne administration Obama qui assurait l’intérim du ministre de la Justice, avait ordonné aux procureurs de ne pas défendre le décret :
Le couperet est tombé immédiatement : « La ministre intérimaire, Sally Yates, a trahi le département de la Justice en refusant d’appliquer un décret destiné à protéger les citoyens des Etats-Unis », a déclaré lundi la Maison-Blanche, la qualifiant de « faible sur les frontières et très faible sur l’immigration illégale ».

Dans la foulée, Donald Trump a également remplacé le chef intérimaire du service de l’immigration et des douanes (ICE), Daniel Ragsdale, lui aussi un ancien de l’administration Obama.

Lire la suite sur tempsreel.nouvelobs.com…

La ministre par intérim de la Justice des États-Unis a été limogée pour avoir ouvertement montré son hostilité au décret anti-immigration signé vendredi par son nouveau président.

«Sally Yates a trahi le département de la Justice en refusant d’appliquer un décret destiné à protéger les citoyens des États-Unis», s’est justifié la Maison-Blanche dans un communiqué, qualifiant Yates de «faible sur les frontières et très faible sur l’immigration illégale».

Fonctionnaire de l’ancienne Administration Obama, Sally Yates assurait l’intérim en attendant la confirmation par le Sénat de la nomination du futur ministre de la Justice, le sénateur de l’Alabama Jeff Sessions, choisi par Donald Trump et connu pour ses positions très dures en matière d’immigration clandestine.

Lire la suite sur www.lefigaro.fr…

Le nouveau président américain a limogé, lundi, Sally Yates, la ministre par intérim de la Justice, une ancienne de l’administration Obama, qui avait ordonné dans la journée aux procureurs de ne pas défendre son décret limitant l’immigration.

Sally Yates -ancienne numéro deux du ministère sous l’administration Obama – avait mis en doute dans une note interne la légalité et la moralité de ce décret qui interdit temporairement l’entrée aux Etats-Unis des ressortissants de sept pays à majorité musulmane et à tous les réfugiés.

Donald Trump a également remplacé lundi le chef intérimaire du service de l’immigration et des douanes, Daniel Ragsdale, lui aussi un ancien de l’administration Obama.

Lire la suite sur www.bfmtv.com…

Il a ainsi décidé de limoger Sally Yates, la ministre de la Justice, par intérim, placée à ce poste par Barack Obama en attendant la nomination du sénateur Jeff Sessions.

Sally Yates avait ainsi ordonnée aux procureurs de ne pas défendre le décret anti-immigration, pris par le président américain, vendredi dernier.

« Ma responsabilité est d’assurer que la position du ministère est non seulement légalement défendable mais est également formée par notre meilleure interprétation de ce qu’est la loi, après avoir pris en considération tous les faits » a-t-elle écrit dans une note interne.

Lire la suite sur www.atlantico.fr…

Lire la suite sur www.lemonde.fr…

C’est Sally Yates, une fonctionnaire de l’ancienne administration Obama qui assurait l’intérim du ministre de la Justice, qui en a fait les frais lundi soir après avoir ordonné aux procureurs de ne pas défendre le décret anti-immigration du président.

« La ministre intérimaire, Sally Yates, a trahi le département de la Justice en refusant d’appliquer un décret destiné à protéger les citoyens des Etats-Unis », a déclaré lundi la Maison-Blanche dans un communiqué.

« Le président Trump a relevé Mme Yates de ses fonctions et a nommé Dana Boente ministre intérimaire dans l’attente de la confirmation par le Sénat de la nomination du sénateur Jeff Sessions », a annoncé la présidence.

Lire la suite sur www.lejdd.fr…

Le président américain continue sur sa lancée : il a viré la ministre intérimaire de la justice Sally Yates, dans la nuit du lundi 30 janvier, car elle avait ordonné au procureur de ne pas appliquer le décret limitant l’immigration de 7 pays musulmans.

– Des dizaines de milliers de personnes ont manifesté dans la nuit du lundi 30 janvier, à Londres, au Royaume-Uni.

Ils ont protesté contre le décret de Donald Trump et contre la visite d’État du président américain dans leur pays.

Lire la suite sur www.rtl.fr…