Daesh confirme qu'un raid américain a tué le numéro 2 de son organisation

Lire la suite sur www.20minutes.fr…

Lire la suite sur geotribune.com…

Beyrouth (AFP) – Le porte-parole du groupe jihadiste Etat islamique (EI) a confirmé la mort du numéro deux de l’organisation jihadiste tué en août dans un raid américain en Irak, selon un enregistrement diffusé mardi sur les sites islamistes.

En août dernier, les Etats-Unis avaient annoncé que le numéro deux de l’EI Fadel Ahmad al-Hayali avait été tué le 18 du même mois dans un raid aérien américain près de Mossoul en Irak alors qu’il se trouvait dans un véhicule avec un autre responsable de l’organisation jihadiste.

A l’époque, la Maison Blanche avait précisé que Hayali était l’un des principaux coordinateurs des transferts d’armes, d’explosifs, de véhicules et d’individus entre l’Irak et la Syrie, deux pays frontaliers où l’EI contrôle de vastes territoires.

Lire la suite sur tempsreel.nouvelobs.com…

En août dernier, les États-Unis avaient annoncé que Fadel Ahmad al-Hayali avait été tué le 18 du même mois dans un raid aérien américain près de Mossoul en Irak alors qu’il se trouvait dans un véhicule avec un autre responsable de l’organisation jihadiste. «L’Amérique s’est réjoui de la mort d’Abi Moutaz al-Qorachi en le présentant comme une grande victoire», a dit le porte-parole de l’EI Abou Mohamed al-Adnani, en le désignant par un de ses multiples pseudonymes. «Je ne vais pas pleurer celui dont le seul souhait était de mourir au nom de Dieu…

Le porte-parole du groupe djihadiste État islamique (EI) a confirmé la mort du numéro deux de l’organisation tué en août dans un raid américain en Irak, selon un enregistrement diffusé mardi sur les sites islamistes.

Cet été, la Maison Blanche avait annoncé la mort du numéro deux de l’organisation djihadiste au cours d’un raid aérien américain.

Lire la suite sur www.lefigaro.fr…

A l’époque, la Maison Blanche avait précisé que Hayali était l’un des principaux coordinateurs des transferts d’armes, d’explosifs, de véhicules et d’individus entre l’Irak et la Syrie, deux pays frontaliers où l’EI contrôle de vastes territoires.

Dimanche, les forces de sécurité irakiennes avaient affirmé dans un communiqué que le convoi du chef de l’EI, Abou Bakr al-Baghdadi, avait été frappé alors qu’il se dirigeait vers la région de Karabla, près de la frontière syrienne.

Les forces de sécurité avaient déjà dans le passé affirmé que le chef de l’EI avait été blessé ou tué dans des raids mais ces affirmations n’ont jamais pu être vérifiées ou se sont ensuite révélées fausses.

Lire la suite sur www.lexpress.fr…

« Sa mort aura un impact réel sur les opérations de l’Etat islamique, sachant que son influence s’étendait sur les finances, les médias, les opérations et la logistique [de l’organisation] », avait alors estimé le porte-parole du Conseil américain de sécurité nationale, Ned Price.

L’Etat islamique confirme la mort de son numéro 2 dans une attaque américaine, en aoûtLe groupe jihadiste a confirmé le décès d’Hadji Moutazz, mardi.

Le groupe Etat islamique a confirmé la mort de son numéro 2 dans une attaque américaine, dans un enregistrement diffusé mardi 13 octobre sur les sites islamistes.

Lire la suite sur www.francetvinfo.fr…