Crash près de Moscou: les sondes Pitot mises en cause par une boîte noire

Partager...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Deux jours après le crash d’un Antonov russe près de Moscou, ses boîtes noires ont commencé à parler mardi, révélant un possible givrage de sondes de vitesse Pitot, déjà en cause dans l’accident du Rio-Paris en 2009, qui aurait désorienté les pilotes.

Si l’enregistreur contenant les échanges vocaux doit encore être déchiffré, celui contenant les paramètres techniques du vol fait état de « données incorrectes sur la vitesse du vol (…) apparemment liées au givrage de sondes Pitot dont le système de chauffage était éteint », a affirmé dans un communiqué le MAK.

Crash de Moscou « apparemment » dû au givrage de sondes Pitot © Sophie RAMIS AFP
Ces informations contradictoires ont poussé les pilotes à couper le pilotage automatique pour revenir en mode manuel, à une altitude d’environ 2.000 mètres.

Lire la suite sur www.lepoint.fr…

Les enquêteurs russes ont annoncé ce mardi que le crash d’un avion de ligne, qui a causé la mort de 71 personnes dimanche près de Moscou, serait «apparemment» dû au givrage de sondes de vitesse.

Le crash «peut s’expliquer par des données incorrectes sur la vitesse du vol» reçues par les pilotes, «apparemment liées au givrage de sondes Pitot dont le système de chauffage était éteint», a indiqué dans un communiqué le comité intergouvernemental d’aviation (MAK), organisme chargé d’enquêter sur les accidents aériens.

Appelées aussi «tubes de Pitot», ces sondes permettent aux pilotes de contrôler la vitesse de leur appareil, un élément crucial pour son équilibre en vol.

Lire la suite sur www.lefigaro.fr…

Le crash d’un Antonov russe qui a fait 71 morts dimanche près de Moscou est « apparemment » dû au givrage de sondes de vitesse Pitot.

Le crash « peut s’expliquer par des données incorrectes sur la vitesse du vol (…) apparemment liées au givrage de sondes Pitot dont le système de chauffage était éteint », a indiqué dans un communiqué le comité intergouvernemental d’aviation (MAK).

Appelées aussi « tubes de Pitot », les sondes Pitot permettent aux pilotes de contrôler la vitesse de leur appareil, un élément crucial pour son équilibre en vol.

Lire la suite sur www.bfmtv.com…

Partager...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn