Craintes pour les civils pris au piège des combats en Syrie et en Irak

Dans la province syrienne d’Alep, près de la frontière turque, des déplacés, au nombre de quelque 165.000 selon l’ONU, sont menacés par une offensive du groupe jihadiste Etat islamique (EI) qui a réussi à progresser et à s’emparer de localités rebelles.

La province d’Alep est morcelée entre les différents protagonistes de la guerre en Syrie, avec des régions contrôlées par le régime, d’autres par les rebelles syriens ou encore par l’EI ou par les jihadistes rivaux du Front al-Nosra (branche syrienne d’Al-Qaïda).

Au cinquième jour de l’offensive lancée par les Forces démocratiques syriennes (FDS) pour déloger l’EI du nord de la province de Raqa, la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis a mené des raids sur les positions jihadistes, selon l’OSDH qui a fait état de 45 jihadistes tués depuis mardi.

Lire la suite sur tempsreel.nouvelobs.com…

Selon le porte-parole de la coalition internationale, le groupe Etat islamique a subi de lourdes pertes :  70 combattants ont été tués, parmi lesquels Maher al-Bilawi, présenté comme le commandant de l’organisation jihadiste pour la ville de Fallouja.

La coalition dirigée par les Etats-Unis communique régulièrement l’identité des cadres du groupe Etat islamique qu’elle affirme avoir éliminés.

Alors que la cessation des hostilités est toujours en place en Syrie, jamais les civils n’ont autant souffert dans ces zones assiégées où le gouvernement syrien n’a permis qu’au compte-goutte le passage de convois humanitaires, affamant toujours plus les populations.

Lire la suite sur www.rfi.fr…

Les forces irakiennes du contre-terrorisme se sont déployées aux abords de la ville.

« Les forces d’élite du service de contre-terrorisme (CTS), la police d’Al-Anbar et des combattants de tribus locales (…) ont atteint les camps de Tarek et Mazraa », au sud et à l’est de Fallouja, a affirmé Abdelwahab al-Saadi, commandant en chef chargé de l’opération à Fallouja.

« Ces forces vont entrer dans Fallouja dans les prochaines heures pour la libérer de Daech », a-t-il dit, utilisant l’acronyme en arabe de l’EI.

Lire la suite sur www.lepoint.fr…

Plus à l’est, le groupe est cependant la cible d’une offensive majeure des forces arabo-kurdes, appuyées par la coalition internationale dirigée par les États-Unis, dans la province de Raqa, où les civils sont eux aussi en danger.

Près d’une semaine après le début de l’offensive pour la reprise de Fallouja, à 50 km à l’ouest de Bagdad, l’arrivée des forces antiterroristes (CTS) marque une nouvelle phase dans les combats contre les djihadistes, un assaut étant possible à tout moment.

«Les forces d’élite du service antiterroriste (CTS), la police d’Al-Anbar et des combattants de tribus locales (…) ont atteint les camps de Tarek et Mazraa», au sud et à l’est de Fallouja, a affirmé à l’AFP Abdelwahab al-Saadi, commandant en chef chargé de l’opération à Fallouja.

Lire la suite sur www.lapresse.ca…

Lire la suite sur www.challenges.fr…

A Fallouja, ville se situant à 60 kilomètres à l’ouest de Bagdad, près de 800 civils, selon l’Onu, ont réussi à fuir depuis le début de l’offensive pour reprendre ce bastion des djihadistes.

La coalition affirme avoir tué le chef de Daech à Fallouja, Maher Al-Bilawi.

Même si l’alliance arabo-kurde exclut dans l’immédiat un assaut contre la ville, devenu le plus important fief de Daech en Syrie, les civils cherchent à la quitter mais en sont empêchés par les djihadistes, selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH).

Lire la suite sur www.leparisien.fr…

Depuis le début de la semaine les forces irakiennes, composées de militaires, de policiers et de miliciens, appuyées par des forces spéciales américaines et l’aviation de la coalition (menée par les États-Unis) parviennent ainsi à affaiblir l’organisation de l’État islamique, qui compterait 500 à 700 combattants dans la zone.

Entre les mains de l’organisation terroriste depuis deux ans, Fallouja a vu des centaines de civils fuir ce vendredi, aidé par les forces gouvernementales.

En plus des menaces des terroristes de l’EI, les habitants de la ville ont été pris en otage par les forces gouvernementales qui encerclent la zone depuis plusieurs mois.

Lire la suite sur www.tsa-algerie.com…

Irak: le commandant de l’EI à Fallouja tué par une frappe aérienne
Le chef des combattants du groupe Etat islamique à Fallouja, a été tué par une frappe aérienne, en pleine offensive des forces irakiennes pour reprendre la ville aux djihadistes, a indiqué un porte-parole de la coalition anti-EI.

« Nous avons tué plus de 70 combattants ennemis, y compris Maher Al-Bilawi, qui était le commandant des forces de l’EI à Fallouja », a déclaré le colonel américain Steve Warren, précisant que la coalition menée par les Etats-Unis avait mené plus de 20 bombardements par air et avec de l’artillerie ces quatre derniers jours.

Les forces irakiennes ont lancé lundi une opération d’envergure pour reprendre cette ville située à 50 kilomètres à l’ouest de la capitale irakienne et contrôlée par l’EI depuis janvier 2014.

Lire la suite sur www.lefigaro.fr…