Coupe du monde 2018 : la vitrine et la fête

Lire aussi :   Coupe du monde 2018 : Poutine veut gagner le match de l’image

Mais la soif de prestige international de Vladimir Poutine est irrépressible.

Les moyens mis en œuvre en marge du congrès de la FIFA, en 2010, qui devait attribuer les tournois de 2018 et 2022, disent tout l’enjeu : espionnage par les services secrets, contrats économiques opportuns, pressions amicales des chefs d’Etat sur leurs ressortissants ayant le pouvoir d’attribuer la Coupe du monde.

La Coupe du monde de football est devenue trop puissante pour ne pas être politique, et le changement du mode de scrutin, qui donne une voix à toutes les fédérations plutôt que de concentrer le pouvoir dans quelques mains influençables, n’y change rien : ainsi, la répartition, mercredi 13 juin, des votes pour la Coupe 2026 est quasiment calquée sur les réseaux diplomatiques des pays candidats.

Lire la suite sur www.lemonde.fr…

Pourtant, à la base, l’ancien agent du KGB n’éprouve pas une attirance naturelle pour ce sport, lui le judoka ceinture noir qui a une passion considérable pour le hockey sur glace, sport incontournable en Russie.

Lors de l’élimination de la sélection à domicile aux JO de Sotchi en quarts de finale par la Finlande, il était apparu marqué, fulminant à l’intérieur devant ce que de nombreux Russes ont considéré comme une honte nationale.

L’édition suivante, en Corée du Sud, à Pyeongchang, a aussi été vécue comme un camouflet avec l’absence d’une délégation officielle, en raison des soupçons de dopage d’état, qui perturbent le pays  et son image dans le monde du sport.

Lire la suite sur www.goal.com…

Le principal opposant au Kremlin, Alexeï Navalny, a été libéré jeudi après avoir purgé 30 jours de détention.

Alexeï Navalny avait été condamné le 15 juin pour avoir organisé une manifestation deux jours avant l’investiture de Vladimir Poutine à un quatrième mandat présidentiel, et pour avoir désobéi aux forces de l’ordre.

Sur le réseau social Instagram, l’opposant a longuement décrit jeudi les conditions de sa détention: « Toutes les cellules ont été rénovées, les grilles peintes.

Lire la suite sur www.20minutes.fr…