Coupe du monde 2018 : Emmanuel et Brigitte Macron assisteront à la finale

Le président, qui a assisté à la rencontre France-Belgique à Saint-Pétersbourg mardi 10 juillet, compte-t-il surfer sur le succès des Bleus ?

C’est ainsi qu’au début du Conseil des ministres, le président a déclaré : « Réjouissons-nous, mais nous n’y sommes pour rien ».

Le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, a ajouté tout à l’heure : « ce serait une mauvaise idée de faire le lien entre le sport et la politique ».

Lire la suite sur www.francetvinfo.fr…

Pour assister au match qui opposait la France à la Belgique, de nombreuses personnalités avaient fait le déplacement jusqu’au stade Kretovski de Saint-Pétersbourg.

En revanche, à son côté, le mari de Brigitte avait laissé son épouse au vestiaire et fait le déplacement accompagné d’un mystérieux enfant.

Si notre première dame se rendra bien sur les terres soviétiques à l’occasion de la finale qui opposera dimanche l’équipe française à celle de la Croatie ou de l’Angleterre – l’avenir sera scellé lors du match de ce soir – elle est restée en France pour les étapes précédentes.

Lire la suite sur www.voici.fr…

Le président français Emmanuel Macron s’entretiendra avec son homologue russe Vladimir Poutine dimanche en marge de la finale du Mondial à Moscou, a annoncé mercredi l’Elysée.

Ce rendez-vous a été pris mardi soir au cours d’un bref échange téléphonique entre les deux dirigeants à l’issue de la demi-finale France-Belgique (1-0) à laquelle a assisté Emmanuel Macron à Saint-Petersbourg.

Lire la suite sur www.europe1.fr…

Alors que la France se remet à peine de la qualification des Bleus pour la finale de la Coupe du Monde en Russie, après une nuit de liesse qui a vu des dizaines de milliers de supporters défiler sur les Champs-Elysées, plusieurs cadres de l’opposition se sont saisis de l’euphorie générale pour s’en prendre au président de la République et à sa politique.

Invitée ce mercredi 11 juillet sur CNews, la présidente du Rassemblement national Marine Le Pen a salué « l’élan patriotique, (l’)attachement à la nation de tous ceux qui sont descendus hier avec leurs drapeaux français » tout en regrettant que « ça ne fera pas disparaître (les) inquiétudes, ça ne fera pas disparaître les dangers de l’insécurité et du terrorisme, ça ne fera pas disparaître les fins de mois difficiles ».

Ciblant Emmanuel Macron, qui avait fait le déplacement en Russie pour cette demi-finale et qui a promis de revenir pour la finale de dimanche, Marine Le Pen l’a sommé de se concentrer sur « la politique qui est menée en France, et sur laquelle il y a beaucoup à dire, et qu’il laisse les Bleus aller jusqu’à la victoire ».

Lire la suite sur www.huffingtonpost.fr…