Corée du Nord: la Russie appelle à la levée des sanctions

La Russie a appelé aujourd’hui le conseil de sécurité de l’ONU à étudier une levée progressive des sanctions économiques contre la Corée du Nord après l’accord signé avec les Etats-Unis pour la dénucléarisation du pays.

« Je pense qu’il est simplement naturel que l’on réfléchisse à des pas dans cette direction », a déclaré l’ambassadeur russe à l’ONU, Vassili Nebenzia, interrogé sur une éventuelle levée des sanctions.

Washington insiste sur un maintien des sanctions jusqu’à ce que de réels progrès soient enregistrés dans les tractations en vue du démantèlement du programme d’armes nucléaires de Pyongyang.

Lire la suite sur www.lefigaro.fr…

Le monde a suivi avec une particulière attention le sommet « historique » entre Donald Trump et Kim Jong-un, mardi 12 juin, à Singapour.

C’est la première fois depuis la création de la Corée du Nord qu’un président américain rencontre son homologue nord-coréen, même si Jimmy Carter s’est rendu à Pyongyang pour négocier avec le grand-père de Kim après avoir quitté la Maison Blanche.

Si, par la suite, Kim parvient à faire lever les sanctions, voire à développer son économie avec des capitaux occidentaux, tant mieux.

Lire la suite sur www.lemonde.fr…

« Une histoire d’opportunité », c’est le nom donné à la vidéo diffusée lors du sommet de Singapour entre Donald Trump et Kim Jong-un, mardi 12 juin, puis en conférence de presse.

Ce leader choisira-t-il de faire avancer son pays et de faire partie d’un nouveau monde, d’être un héros pour son peuple ? »

, interroge la voix off, évoquant le choix de Kim Jong-un de se rapprocher de Donald Trump.Une bande-annonce hollywoodienne produite par la Maison-BlancheNaturellement, les journalistes américains présents lors de la conférence de presse ont cru à une production de Pyongyang.

Lire la suite sur www.francetvinfo.fr…

Ce qu’il faut retenir du sommet

– Donald Trump et Kim Jong Un ont échangé ce mardi à Singapour une poignée de main historique, la première entre un président américain en exercice et un leader nord-coréen.

« Espérons que ce succès aura des résultats et que, effectivement, on ira vers un moindre danger que représente encore aujourd’hui la Corée du Nord », a ajouté la députée du Pas-de-Calais, qui ne soutient pas toutes les positions diplomatiques du populiste Donald Trump.

12h45 : L’Agence internationale de l’énergie atomique se tient « prête à effectuer tout activité de vérification » sur les sites nucléaires nord-coréens, a affirmé le chef de l’AIEA, qui « salue » le résultat du sommet entre Donald Trump et Kim Jong Un.

Lire la suite sur www.leprogres.fr…

De retour tôt mercredi aux Etats-Unis après son sommet historique avec Kim Jong Un, Donald Trump s’est empressé de tenter de faire taire les doutes sur la portée de cette rencontre, en assurant que la menace nucléaire nord-coréenne n’existait plus.

La Corée du Nord a un grand potentiel pour l’avenir ! »

« Tournant radical »
Mais l’agence officielle nord-coréenne KCNA a estimé dans son premier compte-rendu du sommet de Singapour que l’évènement ouvrait la voie à « un tournant radical ».

Lire la suite sur www.lepoint.fr…