Corée du Nord: Kim affirme être proche de l’arme nucléaire, malgré les sanctions

« Ces actions ne sont pas seulement une menace pour la région mais aussi pour tous les Etats membres de l’ONU », a poursuivi le Conseil, en référence à ce dernier tir de missile, mais aussi au sixième test nucléaire du régime de Pyongyang, le 3 septembre.Photo non datée fournie par KCNA via KNS le 16 septembre 2017 montrant un missile Hwasong-12 lancé depuis un lieu non communiqué © STR KCNA VIA KNS/AFPPas question cependant pour Kim Jong-Un d’interrompre son programme balistique et nucléaire.

« Le Nord envoie le message suivant: +Nous ne tremblons devant aucune sanction et nos menaces ne sont pas vaines+ », a expliqué à l’AFP Yang Moo-Jin, de l’Université des études nord-coréennes de Séoul.Un missile nord-coréen au dessus du Japon © Laurence CHU AFP »Nous avons presque atteint le but » (l’arme nucléaire, NDLR), a insisté Kim auprès de KCNA samedi: « Nous devons clairement montrer à ces grandes puissances nationalistes comment notre pays a atteint son objectif de disposer de l’arme nucléaire, et ce malgré leurs sanctions illimitées et leur blocus ».

Après le dernier test nucléaire du 3 septembre –une bombe H suffisamment miniaturisée pour équiper un missile selon Pyongyang–, le Conseil de sécurité de l’ONU a de fait voté à l’unanimité lundi un huitième train de sanctions économiques frappant la Corée du Nord.

Lire la suite sur www.lepoint.fr…

Kim Jong-Un a affirmé que son pays avait augmenté ses capacités nucléaires militaires et qu’il visait « un équilibre avec les Etats-Unis ».

Le leader nord-coréen Kim Jong-Un, cité par l’agence locale KCNA, a affirmé samedi 16 septembre être proche de détenir l’arme nucléaire, et ce malgré les sanctions internationales, l’objectif final étant de parvenir à « un équilibre des forces » avec les Etats-Unis.

Kim Jong-Un a ainsi estimé que le tir d’un missile à portée intermédiaire Hwasong-12 vendredi matin, au dessus du Japon, avait été un succès et avait encore permis d’augmenter les « capacités nucléaires militaires » de son pays.

Lire la suite sur www.lemonde.fr…

Lire la suite sur www.leparisien.fr…

Les sirènes ont retenti au Japon après le tir ce vendredi d’un nouveau missile balistique par la Corée du Nord, qui a survolé l’archipel nippon, avant de s‘écraser dans le Pacifique.

Glyn Ford, du Think tank “Polint”, décrypte la détermination affichée par le leader nord-coréen :

“A peine un mois avant que Kim Jong-un ne prenne le pouvoir, les télévisions diffusaient le meurtre brutal du colonel Kadhafi.

La Corée du Nord a perdu depuis longtemps la course aux armes conventionnelles.

Lire la suite sur fr.euronews.com…

Malgré les sanctions internationales, la Corée du Nord a déclaré ce samedi avoir  » quasi-complètement achevé son programme nucléaire » a indiqué l’agence sud-coréenne Yonhap news.

Le dernier tir de missile augmente les capacités nucléaires militaires de la Corée du Nord.

Kim Jong-un a déclaré ce samedi matin, que la Corée du nord avait « atteint son but » et avait désormais « quasiment complété son programme nucléaire ».

Lire la suite sur www.ouest-france.fr…

Le Conseil de sécurité de l’ONU « a condamné fermement » vendredi le dernier tir de missile nord-coréen au-dessus du Japon jugé « hautement provocateur », dans une déclaration adoptée lors d’une réunion d’urgence à huis clos.

Il s’agit d' »actes scandaleux », selon le Conseil de sécurité qui demande à la Corée du Nord « de les arrêter immédiatement », souligne le texte.

« Ces actions ne sont pas seulement une menace pour la région mais aussi pour tous les Etats membres de l’ONU », ajoute la déclaration approuvée par les 15 membres du Conseil, dont le Japon, membre non permanent.

»

Lire la suite sur www.lefigaro.fr…

La Corée du Nord a répliqué, hier, au dernier train de sanctions de l’Onu en tirant, sur une distance inédite, un missile balistique qui a survolé le Japon, démontrant ainsi, selon les analystes, sa capacité à cibler le territoire américain de Guam.

Le missile a été lancé d’un site proche de Pyongyang, cinq jours après l’adoption, par le Conseil de sécurité de l’Onu, d’une huitième série de sanctions pour tenter de pousser le pays reclus à renoncer à ses programmes balistique et nucléaire interdits.

La nouvelle résolution sanctionnait le sixième essai nucléaire nord-coréen, de loin le plus puissant et qui concernait, selon Pyongyang, une bombe H suffisamment petite pour équiper un missile.

Lire la suite sur www.letelegramme.fr…

Le Conseil de sécurité de l’ONU « a condamné fermement », vendredi 15 septembre, le dernier tir de missile nord-coréen au-dessus du Japon.

Il s’agit d' »actes scandaleux », selon le Conseil de sécurité qui demande à la Corée du Nord « de les arrêter immédiatement ».

« Ces actions ne sont pas seulement une menace pour la région mais aussi pour tous les Etats membres de l’ONU », ajoute la déclaration approuvée par les 15 membres du Conseil, dont le Japon, membre non permanent.

Lire la suite sur www.francetvinfo.fr…