Contrôles antidopage : avant Chris Froome, les derniers cas marquants

Partager...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Champion olympique, maillot à pois du Tour de France 2011 et sextuple vainqueur d’étapes sur les Grands Tours, Samuel Sanchez doit renoncer à s’aligner sur la Vuelta 2017.

Le coureur de 39 ans nie et demande l’analyse de l’échantillon B. Deux mois plus tard, il est licencié par son équipe BMC après la contre-analyse, qui confirme le résultat positif.

A quatre jours du départ du Tour de France à Düsseldorf (1er juillet), André Cardoso est suspendu provisoirement par l’UCI.

Lire la suite sur www.lequipe.fr…

Après le contrôle anormal de Christopher Froome au salbutamol, Xavier Bigard, conseiller scientifique de l’Agence française de lutte contre le dopage, explique l’intérêt des sportifs pour cette substance.

Lire aussi :
 

Le salbutamol, une substance à l’usage très encadré

Le salbutamol est autorisé par inhalation, sous un certain seuil, mais interdit par voie orale ou par injection.

Nous nous demandons, devant l’utilisation extrêmement fréquente des inhalateurs avant les compétitions, si en associant plusieurs produits par inhalation, notamment les trois qui sont autorisés – le formotérol, le salbutamol et le salmétérol –, il ne pourrait pas y avoir des effets sur les performances.

Lire la suite sur www.lemonde.fr…

Le cycliste Christopher Froome a fait l’objet d’un contrôle antidopage « anormal » lors du dernier Tour d’Espagne, écrivent les journaux Le Monde et The Guardian (en anglais), mercredi 13 décembre.

Quadruple vainqueur du Tour de France, le Britannique pourrait donc perdre sa couronne acquise sur la Vuelta.Une forte concentration de salbutamol, principe actif de la Ventoline, a été détectée dans les urines de Christopher Froome après un contrôle antidopage réalisé lors de la 18e étape de l’épreuve, le 7 septembre.

Le hic, c’est que la concentration de salbutamol retrouvée dans les urines du Britannique était deux fois supérieure à la limite autorisée de 1 000 ng/ml, selon les informations du Monde.Chris Froome évoque une crise d’asthme aiguëDès 2014, Christopher Froome a affirmé qu’il prenait des traitements contre l’asthme.

Lire la suite sur www.francetvinfo.fr…

Lire la suite sur www.lavoixdunord.fr…

Partager...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn