Contrainte par Trump, la Californie va bien déployer 400 militaires… mais pas pour lutter contre l’immigration

ÉTATS-UNIS – La Californie va déployer 400 membres de sa Garde nationale, dans tout l’État, en réponse à une demande de Donald Trump, mais pour combattre la criminalité transnationale et non comme demandé par la présidence des États-Unis pour pourchasser ceux qui franchissent la frontière mexicaine.

Dans une lettre adressée à la ministre de la Sécurité intérieure Kirstjen Nielsen et au ministre de la Défense Jim Mattis, le gouverneur Jerry Brown écrit que la Garde nationale du grand État de l’Ouest du pays « accepte les financements fédéraux pour affecter environ 400 membres supplémentaires (…) à ses programmes contre la criminalité transnationale ».

Environ 250 membres de la Garde nationale californienne y sont actuellement affectés, dont 55 à la frontière.

Lire la suite sur www.huffingtonpost.fr…

D’après un communiqué, mardi 10 avril, le ministre de la justice du grand Etat progressiste de l’Ouest américain, Xavier Becerra, ainsi que le bureau californien chargé de la qualité de l’air, ont conjointement porté plainte contre l’EPA sur son retrait « illégal » de mesures « de longue date qui exigent des principaux pollueurs – comme les raffineries pétrolières et les usines chimiques – d’agir durablement pour faire baisser leurs émissions polluantes ».

Lire aussi :
 

Environnement : le bras armé de Trump, Scott Pruitt, sur la sellette

Il appelle le tribunal à invalider l’annulation de ces mesures par l’EPA, une décision qui va, selon lui, à l’encontre de la loi Clean Air Act sur la qualité de l’air et représente « un retournement capricieux et arbitraire » de la position de long terme de l’agence.

Guerre ouverte
Cette décision répond à l’intention de Donald Trump de démanteler la majeure partie du plan Climat établi par son prédécesseur démocrate, Barack Obama.

Lire la suite sur www.lemonde.fr…

L’État démocrate conteste l’assouplissement jugé «illégal» des normes anti-pollutions décidé par l’Agence fédérale de protection de l’environnement, nouvelle mesure qui répond à l’abandon voulu par Trump des objectifs du «plan climat».

La Californie ouvre un nouveau front dans son bras de fer permanent avec l’administration Trump.

Dans un communiqué commun publié mardi, le ministre de la Justice de Californie, Xavier Becerra, et le Bureau californien chargé de la qualité de l’air (California Air Resources Board, CARB), ont annoncé avoir porté plainte contre l’EPA sur son retrait «illégal» de mesures «de longue date qui exigent des principaux pollueurs – comme les raffineries pétrolières et les usines chimiques – d’agir durablement pour faire baisser leurs émissions polluantes».

Lire la suite sur www.lefigaro.fr…

D’où le programme « Safe Parking » à Santa Barbara, au nord de Los Angeles.

Il sera d’ailleurs jugé sur sa capacité, sinon à régler le problème, au moins à améliorer la situation des quelque 58 000 SDF du comté de Los Angeles.

Dans les rues de Los Angeles en ce moment, il y a de grands panneaux publicitaires, où le panneau « Hollywood » a été remplacé par « Homeless » (sans-abri, en français).

Lire la suite sur www.francetvinfo.fr…