Comprendre la situation de Julian Assange en huit questions

1

Julian Assange s’est notamment fait connaître quand WikiLeaks a publié, en 2010, des milliers de documents secrets de l’armée américaine sur les guerres en Irak et en Afghanistan, révélant au passage plusieurs scandales et s’attirant les foudres des Etats-Unis.

Julian Assange a toujours nié les accusations de viol, et a accusé la justice suédoise d’agir pour le compte des Etats-Unis, et d’avoir monté de toutes pièces un dossier qui aboutirait en fait à son extradition vers les Etats-Unis.

La justice suédoise avait lancé une procédure d’extradition contre Julian Assange, que ce dernier avait contestée en vain devant les tribunaux britanniques.

Lire la suite sur www.lemonde.fr…

A lire aussi Le sort de Julian Assange, un des enjeux de la présidentielle en Equateur
Une saga judiciaire pas terminée
Il y a deux ans, trois des enquêtes ouvertes par le parquet suédois étaient tombées sous le coup de la prescription.

EDEN School Publicité
EDEN School L'école digitale et numérique des 14/18 ans en rupture scolaire

La plaignante, qui accuse Assange d’avoir, pendant qu’elle dormait, engagé sans son consentement un rapport sexuel sans préservatif, a fait savoir par son avocate qu’elle était «choquée» de la décision du parquet et qu’elle maintenait ses accusations, qui seront prescrites en août 2020.

Assange a toujours dit craindre qu’une extradition vers la Suède ne le mène in fine aux Etats-Unis, où un grand jury secret enquête sur WikiLeaks et son fondateur depuis la publication, en 2010, des documents militaires sur les guerres d’Irak et d’Afghanistan transmis par Chelsea Manning.

Lire la suite sur www.liberation.fr…

Le poing tendu devant une poignée de supporters, Julian Assange est apparu, vendredi 19 mai, au balcon de l’ambassade d’Equateur à Londres, où il vit reclus depuis cinq ans afin d’échapper à une possible extradition.

Voici les scénarios qui s’offrent à lui.Scénario 1 : il sort de son refuge… et se fait aussitôt arrêter, voire extraderAprès ce long isolement dans des conditions spartiates, Julian Assange rêve certainement de retrouver l’air libre.

« Si Assange était détenu au Royaume-Uni, la Suède pourrait bien revoir sa décision puisque l’extradition deviendra d’un coup beaucoup plus facile », écrit le commentateur judiciaire David Allen Green sur Twitter.

Lire la suite sur www.francetvinfo.fr…

Le fondateur de Wikileaks Julian Assange a salué vendredi depuis le balcon de l’ambassade d’Equateur à Londres « une victoire importante » après l’abandon en Suède des poursuites pour viol à son encontre, sans indiquer s’il allait sortir de son refuge.

Une voiture de police garée face à l’ambassade d’Equateur à Londres, le 19 mai 2017 © Justin TALLIS AFPSi le mandat d’arrêt européen est levé, la police britannique a en effet prévenu qu’elle serait « obligée » d’arrêter Julian Assange s’il sortait de l’ambassade, au motif qu’il avait enfreint en 2012 les conditions de sa liberté sous caution au Royaume-Uni.

‘Victoire totale’Le fondateur de WikiLeaks Julian Assange, réfugié à l’ambassade d’Equateur, le 19 mai 2017 à Londres © Justin TALLIS AFPMalgré son soulagement manifeste, l’Australien de 45 ans a affirmé qu’il ne pouvait pas « oublier ni pardonner » d’avoir passé « sept années sans accusation pendant que mes enfants grandissaient sans moi », dont « deux assigné à résidence et cinq dans cette ambassade sans la lumière du soleil ».

Lire la suite sur www.lepoint.fr…

Julian Assange sortira-t-il enfin de l’ambassade d’Equateur à Londres où il est réfugié depuis cinq ans?

Alors que la justice britannique vient d’abandonner les poursuites pour viol contre lui, plusieurs scénarios s’offrent à Julian Assange, fondateur de WikiLeaks.

S’il s’averrait que Julian Assange décide de sortir de l’ambassade, il serait aussitôt arrêté par la police britannique pour avoir violé, en 2012, les conditions de sa liberté sous caution.

Lire la suite sur www.bfmtv.com…

La procureure suédoise Marianne Ny a annoncé, vendredi à Stockholm, le classement sans suite de l’enquête pour viol présumé contre Julian Assange.

Après le séjour de Julian Assange à Stockholm en 2010, deux femmes avaient porté plainte pour viol et agression sexuelle.

Si la Suède renonce aux poursuites, la police britannique a prévenu : si Julian Assange sort de l’ambassade d’Equateur à Londres, il sera arrêté.

Lire la suite sur www.lejdd.fr…

Retrouvez les principales dates de la bataille judiciaire du fondateur de WikiLeaks, l’Australien Julian Assange, contre lequel les poursuites pour viol ont été abandonnées ce vendredi par la justice suédoise.

Fin octobre, 400 000 rapports concernant l’invasion américaine en Irak sont publiés.18 novembre 2010 : La Suède lance un mandat d’arrêt européen à l’encontre de Julian Assange dans le cadre d’une enquête pour viol et agression sexuelle présumés de deux Suédoises.

Assange nie les faits, qui remontent au mois d’août 2010, et assure que les jeunes femmes étaient consentantes.28 et 29 novembre 2010 : La presse mondiale publie le contenu de quelque 250 000 câbles diplomatiques américains dévoilés par WikiLeaks.7 décembre 2010 : Julian Assange se livre à la police britannique.

Lire la suite sur www.ouest-france.fr…

D’où cette question, qui court sur tous les réseaux sociaux depuis que la nouvelle est tombée: cela signifie-t-il que le très controversé fondateur de Wikileaks va recouvrer sa liberté, sans crainte d’une arrestation dont il a peur, sans doute à juste titre, qu’elle ne le mène directement dans une geôle aux Etats-Unis?

Comme l’a tweeté le compte officiel de Wikileaks, elles ont d’ores et déjà indiqué que, poursuivi pour avoir violé son assignation à résidence, signifiée quelques mois après sa mise en accusation en Suède, Julian Assange serait arrêté dès qu’il poserait un pied hors de l’ambassade où il est réfugié.

En novembre dernier, un procureur équatorien avait, pour la première fois, interrogé Julian Assange sur son dossier en présence d’un magistrat suédois.

Lire la suite sur www.lexpress.fr…