Ces acteurs révélés par Wes Craven et les films l'horreur

Tout comme Sharon Stone et Johnny Depp, qui furent découvert par Wes Craven, d’autres acteurs et actrices passèrent par la case film d’horreur avant de devenir célèbres. « Disney Infinity 3.

Si Sharon Stone n’a pas débuté au cinéma grâce à Wes Craven, c’est lui en revanche qui lui a offert son vrai premier rôle, dans le film d’horreur La Ferme de la terreur.

Angoulême 2015 : Jean Dujardin, Nathalie Baye, Mélanie Laurent…

Lire la suite sur www.allocine.fr…

Cela, je l’ai appris dans un film qui a changé ma vie, les Griffes de la nuit de Wes Craven, qui clôt en 1984 un diptyque inauguré en 1978 par John Carpenter, avec Halloween. «Un, deux, sauve qui peut… Trois, quatre, ferme ta porte… Sept, huit, ne t’endors pas… Neuf, dix, garde tes yeux ouverts et fixes…» Halloween a fixé à jamais l’image du foyer domestique comme le cœur intime, l’enfance de toute terreur.

Télépathie… Hypnose… La bande-annonce de la Dernière Maison sur la gauche psalmodiant «ce n’est qu’un film»… Contre le cauchemar enfoui dans la maison des parents, Wes Craven a déterré le seul refuge, le seul lieu au monde où, pour rêver, il faut garder, dans le noir, les «yeux grand ouverts, et fixes» : la salle de cinéma.

Quelques années après Carpenter, Wes Craven prolonge le plan inaugural de Halloween, ce travelling arrière déchirant qui nous éloigne d’une silhouette d’enfant ensanglanté, un couteau à la main, figé devant la porte d’entrée de la maison de ses parents. La crypte.

Lire la suite sur next.liberation.fr…

Le père de Freddy et de Scream, deux sagas cultes du cinéma d’épouvante, s’est éteint le 30 août à Los Angeles, à l’âge de 76 ans.

Toutes ces visions effrayantes, qui ont durablement marqué l’imaginaire collectif du cinéma d’épouvante, sont issues d’un seul et même esprit, celui de Wes Craven.

Un tueur en série pervers dissimulé sous un masque atroce qui rappelleLe Cri de Munch terrorise des jeunes adolescentes au téléphone.

Lire la suite sur www.lefigaro.fr…

Il était également un découvreur de talents: en sélectionnant les acteurs pour «Freddy», il avait repéré un certain Johnny Depp alors totalement inconnu, et avait également donné un de leurs premiers rôles à Sharon Stone, dans «La ferme de la terreur», et Bruce Willis, dans un épisode de la série télévisée «The Twilight Zone». «Aujourd’hui, le monde a perdu un grand homme, mon ami et mentor Wes Craven», a tweeté l’actrice Courteney Cox, l’une des héroïnes de «Scream». «Il a réinventé deux fois le genre du film d’horreur, avec Scream et Freddy», a commenté Richard Potter, producteur et scénariste, qui a travaillé avec lui sur les films «Scream». «Sur Freddy, il vous faisait sentir que les cauchemars pouvaient devenir réalité, que les choses qui vous effraient inconsciemment peuvent venir vous hanter pour de vrai», explique encore ce dernier. «Dans Scream, il faisait ressentir que ces personnages maléfiques étaient de vraies personnes» ordinaires, poursuit-il.

Le maître américain des films d’horreur Wes Craven, qui a réalisé les séries cultes des «Scream» et des «Freddy», vient de s’éteindre à l’âge de 76 ans,. «C’est avec beaucoup de tristesse que nous vous informons que Wes Craven est décédé dimanche» des suites d’une tumeur au cerveau, a annoncé sa famille dans un communiqué.  Le cinéaste s’est éteint dans sa maison de Los Angeles «entouré par sa famille», notamment sa femme la productrice Iya Labunka,.

Le maître américain des films d’horreur Wes Craven, qui a réalisé les séries cultes des «Scream» et des «Freddy», vient de s’éteindre à l’âge de 76 ans,. «C’est avec beaucoup de tristesse que nous vous informons que Wes Craven est…

Lire la suite sur www.leparisien.fr…

Sur le même sujet Les 5 films les plus terrifiants de Wes Craven ! 21H11
Marion Bartoli : « Je ne devrais pas être là, mais dans un cimetière » 21H07
David Lagercrantz, le nouvel auteur de « Millenium » présente « son »… 20H04
Pascal Chaumeil, réalisateur de « L’Arnacœur », est mort 18H51
Les 5 films les plus terrifiants de Wes Craven ! 18H27
Hommage et intégrale pour le groupe Téléphone à l’automne 18H22
Wes Craven, l’homme qui a terrifié plusieurs générations de… 18H21
Titanic : la vie à bord du paquebot dévoilée aux enchères 17H58
Etats-Unis: trois rares documents du Titanic mis aux enchères 15H50
« Hitman : Agent 47 » : de l’action, mais c’est bien tout 14H09
Le théâtre se met au vert à l’approche de la COP 21 sur le climat 13H35
Rentrée littéraire : Roegiers et l’obscur frère de Simenon 12H47
L’EI aurait détruit en partie le plus beau temple de Palmyre 11H47
Cinéma: dans « Le tout nouveau testament », le bon Dieu est un salaud 11H19
Le réalisateur Wes Craven a rejoint Freddy ! 11H13
MTV Video Music Awards : la liste complète des gagnants 11H04
« La Volante », un thriller français paranoïaque avec Nathalie Baye 10H06
Box-office : les 4 leçons de l’été 2015 10H06
Raspoutine : le ciment du couple impérial 10H05
« Cemetery of splendour », nouvelle vision onirique d’Apichatpong… 09H46
Rentrée du spectacle: roulez jeunesse! 07H54
L’Hôtel Okura Tokyo disparaît au grand dam des amateurs… 07H44
MTV awards: Taylor Swift grande gagnante, Kanye West se voit bien… 06H56
Londres aux couleurs des Caraïbes pour l’ouverture du carnaval de… 06H44
Décès de Wes Craven, le maître américain des films d’horreur 20H50
« Much loved »: les prostituées marocaines de Nabil Ayouch primées à…

Avec « Scream », qui met en scène des personnages traqués par un mystérieux tueur en série au masque blanc, Wes Craven « a joué avec tous les codes des films d’horreur », souligne Alexa Zangrilli, rédactrice en chef du site français films-horreur. com.

Le réalisateur, à qui l’on doit le personnage culte du psychopathe défiguré Freddy Krueger, puis celui du tueur au masque de fantôme de « Scream », était « un homme brillant, gentil, doux et très drôle », a déclaré sur Twitter Robert Englund, interprète de Freddy Krueger.

Lire la suite sur www.lepoint.fr…

Et c’était rare puisque le cinéma d’horreur est fait et exécuté par des réalisateurs qui sont postmodernes, qui se réfèrent à d’autres films et refont toujours les mêmes. "La Colline a des yeux était son premier remake.

Il nous a semblé naturel de chercher à connaître le sentiment d’Alexandre Aja, qui a réalisé avec La Colline a des yeux (2006) non seulement le premier remake d’un film de Craven mais aussi un excellent film, produit par Wes himself.

Au micro de Première, Aja nous raconte l’importance de Wes Craven non seulement pour sa carrière mais pour le cinéma tout court. "On a toujours gardé le contact depuis La Colline a des yeux.

Lire la suite sur www.premiere.fr…