Catalogne : Carles Puigdemont dans le cortège des manifestants ce jeudi à Bruxelles

Partager...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Ce jeudi, à partir de 10 h, plus de 20 000 manifestants catalans défileront entre le parc du Cinquantenaire et la place Jean Rey pour réclamer la liberté des « Jordis ».

L’ex-président catalan Carles Puigdemont, «exilé» en Belgique, à la tête du mouvement « Junts per Catalunya » et Marta Rovira, tête de liste de la gauche républicaine aux prochaines élections, participeront ensemble la manifestation «Omplia Brussel-les », organisée jeudi à Bruxelles par l’Assemblée nationale catalane (ANC) et l’association Òmnium Cultural.

Ils se joindront aux 20 000 manifestants qui défileront ce jeudi entre le parc du Cinquantenaire et la place Jean Rey afin de clôturer l’événement.

Lire la suite sur www.lindependant.fr…

Carles Puigdemont a précisé qu’il n’excluait pas de rentrer dans son pays après les élections régionales du 21 décembre.

Bruxelles — Carles Puigdemont, président destitué de la Catalogne, visé par des poursuites judiciaires en Espagne, a annoncé son intention de rester en Belgique « pour l’instant », mercredi, au lendemain du retrait par un juge espagnol du mandat d’arrêt européen qu’examinait la justice belge.

Mardi, la justice espagnole a renoncé à demander à la Belgique l’extradition de M. Puigdemont, candidat aux élections du 21 décembre, préférant attendre qu’il revienne de lui-même en Espagne pour l’arrêter.

Lire la suite sur www.ledevoir.com…

En quelques heures, deux anciens conseillers (ministres régionaux) de l’ex-président catalan Carles Puigdemont sont passés de la prison à la scène d’un meeting de campagne électorale.

Jordi Turull et Josep Rull font partie de ceux qui ont été libérés lundi – sous caution – par le Tribunal suprême.

Lors de ce meeting, M. Puigdemont a également pris la parole, par vidéoconférence, depuis la Belgique qui est devenue le deuxième terrain du jeu politique catalan.

Lire la suite sur www.lalibre.be…

Depuis la mise sous tutelle de la Catalogne par le gouvernement de Madrid, des centaines de maires indépendantistes catalans, plus mobilisés que jamais, sont devenus les principaux supporteurs du président déchu, Carles Puigdemont.

Lire aussi :
 

Le Tribunal suprême espagnol retire le mandat d’arrêt international visant Carles Puigdemont

« Lorsqu’on est allé si loin, il est difficile de faire marche arrière », assure Neus Lloveras, présidente de l’Association des municipalités en faveur de l’indépendance (AMI), en parlant du référendum d’autodétermination organisé par le gouvernement catalan le 1er octobre.

« La république est entrée dans l’imaginaire collectif » de la Catalogne, affirme Joan Rabasseda, maire du village d’Arenys de Munt.

Lire la suite sur www.lemonde.fr…

Partager...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn