Cannes 2018 : le réalisateur d’Everybody Knows a « envie que le spectateur se lance dans une enquête »

Un événement issu d’un thriller comme celui que vous découvrez dans mon nouveau film change en une sorte de détective celui qui a acheté son billet.

Sur ce film, en particulier, je communiquais avec mon équipe en anglais mais il arrivait qu’on évite tout simplement de passer par le langage et nous nous contentions de quelques regards pour nous transmettre un message.

En choisissant ce couple de stars, Javier Bardem et Penélope Cruz, n’avez-vous craint de donner trop de clefs à vos spectateurs et qu’ils anticipent le mystère du film ?

Lire la suite sur www.allocine.fr…

Penélope Cruz et Javier Bardem ont lancé le 71ème festival de Cannes en arpentant le tapis rouge main dans la main.

Le pitch : À l’occasion du mariage de sa sœur, Laura (jouée par Penélope Cruz) revient avec ses enfants, mais sans son mari, dans son village natal au cœur d’un vignoble espagnol.

Elle y retrouve son ancien amant, Paco (Javier Bardem), pour cette réunion de famille qui dérape… C’est la sixième fois que Penélope Cruz et Javier Bardem jouent ensemble.

Lire la suite sur www.parismatch.com…

« Il faut faire tout ce qui est en notre pouvoir pour le soutenir et faire en sorte qu’il puisse venir », a expliqué Asghar Farhadi à propos du cinéaste iranien Jafar Panahi, interdit de voyager et de travailler par les autorités iraniennes.

Malgré tout, le réalisateur,
présent en ouverture de la 71e cérémonie de Cannes pour « Everybody Knows » avec Penelope Cruz et Javier Bardem, confie qu’ « il ne faut pas oublier que l’essentiel pour lui et pour un cinéaste, c’est que son film soit vu ».

Farhadi estime que montrer les films de réalisateurs iraniens sous surveillance est utile pour eux « en tant que cinéastes » même si cela n’a pas forcément d’incidence sur leur « situation personnelle ».

Lire la suite sur culturebox.francetvinfo.fr…

Cannes, bien sûr, est un endroit merveilleux, la ville est belle, le festival glamour, mais en même temps, très sérieux : on y célèbre le cinéma.

Je suis venue au festival de Cannes une dizaine de fois et j’y ai vécu des moments très intéressants.

C’est vrai, c’est un grand cirque, mais c’est un festival très respecté, qui célèbre le cinéma comme aucun autre.

Lire la suite sur www.leprogres.fr…

Aujourd’hui, les célébrités communiquent constamment sur les réseaux sociaux et l’effet de rareté s’estompe

On attend aussi le cocktail organisé mercredi 9 mai par Vanity Fair et Chanel où se croisent les égéries de la marque (Lily-Rose Depp, Marine Vacth…) et les personnalités marquantes du monde du cinéma.

Pas de fête Canal+
Acteur incontournable du Festival de par son rôle de financeur du cinéma et sa grande couverture de la manifestation, Canal+ est à la diète depuis sa reprise en main par Vincent Bolloré, à la mi-2015.

Pour le reste, Canal prévoit 1 h 30 d’émissions spéciales quotidiennes animées par Augustin Trappenard (20 h 20) et Michel Denisot (20 h 30), avec une pastille des humoristes Catherine et Lili (20 h 55) et une diffusion de L’Info du vrai d’Yves Calvi en direct depuis Cannes (à partir de 19 h 30).

Lire la suite sur www.lepoint.fr…