Cannes 2016 : la Queer Palm décernée au documentaire "Les vies de Thérèse" de Sébastien Lifshitz

Après la divulgation des prix des sections Un Certain Regard, la Quinzaine des Réalisateurs ou encore la Semaine de la Critique, et à 24 heures de la cérémonie de clôture, voilà que le jury de la Queer Palm vient de remettre à son tour sa récompense.

Et c’est le documentaire Les Vies de Thérèse qui a tiré son épingle du jeu, succédant ainsi au sublimissime Carol de Tood Haynes.

Cette oeuvre, dont la sortie en salle n’a pas encore été datée, dresse le portrait de Thérèse Clerc, l’une des grandes figures du féminisme militant.

Lire la suite sur www.metronews.fr…

Présenté à la Quinzaine des Réalisateurs, le documentaire « Les Vies de Thérèse » de Sébastien Lifshitz remporte la Queer Palm de ce 69ème Festival de Cannes, remise à un film qui casse les codes du genre.

Issus de toutes les sections de ce 69ème Festival de Cannes, 18 candidats concourraient pour la Queer Palm qui, depuis 6 ans maintenant, récompense le long métrage qui aborde le mieux des thématiques homosexuelles, bisexuelles, transgenres ou « Queer », c’est à dire proposant des sujets et personnages cassant les codes de genre, et donnant à voir autre chose que la norme.

== Notre rencontre avec le fondateur de la Queer Palm
Si Alain Guiraudie pouvait espérer décrocher son deuxième prix avec Rester vertical, après celui de L’Inconnu du lac en 2013, c’est aux Vies de Thérèse de Sébastien Lifshitz que le jury emmené par Olivier Ducastel et Jacques Martineau a remis le trophée.

Lire la suite sur www.allocine.fr…

La Queer Palm 2016 qui récompense chaque année le film du Festival de Cannes traitant le mieux de l’homosexualité, a été décernée samedi au documentaire du Français Sébastien Lifshitz, Les Vies de Thérèse, dédié à Thérèse Clerc, figure du féminisme en France.

Militante de tous les combats féministes, de l’avortement à l’égalité des droits entre les hommes et les femmes, en passant par les luttes homosexuelles, Thérèse Clerc, décédée en février à 88 ans d’un cancer, a demandé à Sébastien Lifshitz de filmer ses derniers jours « pour montrer la dégradation physique et la mort sans tabou ».

La Queer Palm 2016 du court-métrage a récompensé Gabber lover de la Française Anna Cazenave-Cambet, « un film de coming out où l’on apprend à faire face à son désir, à lui donner enfin libre cours », a souligné le jury dans un communiqué.

Lire la suite sur toutlecine.challenges.fr…

La Queer Palm du court-métrage a été attribuée à Gabber lover d’Anna Cazenave-Cambet.

« Gabber lover est un film limpide à la réalisation maîtrisée, un film sensible surtout dans lequel la réalisatrice narre d’une façon aiguë et fine la confrontation de son personnage à sa situation intime comme sociale, écrit le jury dans un communiqué.

La Queer Palm du long-métrage a quant à elle été attribuée à Les vies de Thérèse de Sébastien Lifshitz, un documentaire sur les derniers jours de la militante féministe Thérèse Clerc.

Lire la suite sur yagg.com…