Californie. Quelle responsabilité de la compagnie dans la marée …

La fuite a provoqué une nappe d’environ 14 kilomètres de long, avaient précisé mercredi les autorités, et des pélicans couverts de pétrole, des homards morts et d’autres animaux ont été retrouvés le long de cette côte très touristique, selon les autorités jeudi. « Nous voulons continuer à faire ce qu’il faut », a dit Patrick Hodgins, un responsable de l’entreprise basée au Texas.

Au total, près de 400 000 litres de pétrole ont fui d’un oléoduc situé près de la côte, sur la terre ferme, mais une partie du pétrole a coulé dans des conduits d’évacuation qui se déversaient dans l’océan, ce qui a provoqué cette marée noire.

Jeudi, les médias locaux ont rapporté plusieurs accidents antérieurs sur les pipelines exploités par Plains All Americans : selon le Los Angeles Times, citant des chiffres officiels, le taux d’incidents sur les oléoducs exploités par cette entreprise est trois fois plus élevé que la moyenne nationale.

Lire la suite sur www.ouest-france.fr…

En 1969, la Californie avait été bouleversée par une marée noire – c’était alors la plus importante jamais vue aux Etats-Unis – au large de Santa Barbara, au nord de Los Angeles.

L’incident s’est produit sur un oléoduc de la compagnie Plains All American Pipeline acheminant le pétrole de puits d’extraction locaux vers des aires de stockage dans le sud de la Californie.

La marée noire qui a été détectée mardi 19 mai dans la même zone, à la suite de la rupture d’un oléoduc, n’a pas la même ampleur mais elle a réveillé la mémoire de 1969.

Lire la suite sur www.lemonde.fr…

« Nous voulons continuer à faire ce qu’il faut », a dit Patrick Hodgins, un responsable de l’entreprise basée au Texas. Au total, près de 400. 000 litres de pétrole ont fui d’un oléoduc situé près de la côte, sur la terre ferme, mais une partie du pétrole a coulé dans des conduits d’évacuation qui se déversaient dans l’océan, ce qui a provoqué cette marée noire.

La compagnie exploitant un oléoduc dont la fuite a provoqué une marée noire sur la côte californienne a promis jeudi de « faire ce qu’il faut » pour nettoyer le pétrole, mais des questions ont émergé sur les pratiques de cette entreprise.

Jeudi, les médias locaux ont rapporté plusieurs accidents antérieurs sur les pipelines exploités par Plains All Americans: selon le Los Angeles Times, citant des chiffres officiels, le taux d’incidents sur les oléoducs exploités par cette entreprise est trois fois plus élevé que la moyenne nationale.

Lire la suite sur www.rtl.be…

Accidents antérieursAu total, près de 400 000 litres de pétrole ont fui d’un oléoduc situé près de la côte, sur la terre ferme, mais une partie du pétrole a coulé dans des conduits d’évacuation qui se déversaient dans l’océan, ce qui a provoqué cette marée noire.

La compagnie exploitant l’oléoduc dont la fuite a provoqué une marée noire le long des côtes californiennes a promis, jeudi 21 mai, de « faire ce qu’il faut » pour nettoyer le pétrole, mais des questions ont émergé sur les pratiques de cette entreprise.

Jeudi, le Los Angeles Times a rapporté plusieurs accidents antérieurs sur les pipelines exploités par Plains All Americans : selon le quotidien, qui cite des chiffres officiels, le taux d’incidents sur les oléoducs exploités par cette entreprise est trois fois plus élevé que la moyenne nationale.

Lire la suite sur www.boursorama.com…

Los Angeles – La compagnie exploitant un oléoduc dont la fuite a provoqué une marée noire sur la côte californienne a promis jeudi de faire ce qu’il faut pour nettoyer le pétrole, mais des questions ont émergé sur les pratiques de cette entreprise.

Au total, près de 400. 000 litres de pétrole ont fui d’un oléoduc situé près de la côte, sur la terre ferme, mais une partie du pétrole a coulé dans des conduits d’évacuation qui se déversaient dans l’océan, ce qui a provoqué cette marée noire.

La fuite a provoqué une nappe d’environ 14 kilomètres de long, avaient précisé mercredi les autorités, et des pélicans couverts de pétrole, des homards morts et d’autres animaux ont été retrouvés le long de cette côte très touristique, selon les autorités jeudi.

Lire la suite sur www.romandie.com…

Quelque 30 000 litres de pétrole ont été récupérés jeudi le long des côtes de la Californie, où un bris d’oléoduc a créé une marée noire de près de 14,5 kilomètres de long près de la ville de Santa Barbara.

Environ 400 000 litres de pétrole pourraient s’être échappés de l’oléoduc percé mardi; celui-ci laissait son contenu s’écouler dans un collecteur d’eaux pluviales.

Près de 80 000 litres se seraient déversés dans l’océan Pacifique au nord de Santa Barbara, selon les estimations de l’entreprise propriétaire de l’oléoduc, Plains All American Pipeline.

Lire la suite sur ici.radio-canada.ca…

La marée noire est de faible ampleur, et pourtant elle est prise très au sérieux. 400 mètres cubes de pétrole brut ont fui d’un oléoduc qui relie les champs pétrolifères des alentours à une zone de stockage au sud de la Californie.

GEOPOLIS – Le gouverneur de Californie Edmund Brown a décrété l’état d’urgence après la pollution par hydrocarbures du littoral de Santa Barbara.

Il faut dire que les alentours de Santa Barbara sont très touristiques.

Lire la suite sur geopolis.francetvinfo.fr…