Bruno Genesio (OL): «Ni satisfaisant, ni abouti»

Partager...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Il a marqué, mais il y a eu d’autres actions où il doit faire mieux»

La mauvaise nouvelle, ce sont les blessures de Morel et de Traoré ?

Il a marqué, mais il y a eu d’autres actions où il doit faire mieux, mieux jouer avec les autres.

Pourquoi avez-vous aligné Diakhaby au milieu, en première période ?

Lire la suite sur www.lequipe.fr…

Et surtout, c’est lui qui a très bien lancé les siens en ouvrant le score à la 29e minute, après avoir profité d’une erreur du portier de l’Apollon Limassol sur un corner.

En s’imposant sur le score de 4-0 ce jeudi soir face à l’Apollon Limassol, les Lyonnais ont fait mieux qu’assurer l’essentiel.

Les hommes de Bruno Genesio se sont mis à l’abri grâce à deux buts en trois minutes : Mouctar Diakhaby a ouvert le score sur un corner mal dégagé par la défense chypriote ; puis Nabil Fekir a inscrit le but du break sur un sublime ciseau.

Lire la suite sur sport24.lefigaro.fr…

Bruno Genesio a décidé de faire monter d’un cran Diakhaby alors que l’axe central est occupé par Marcelo et Morel.

Lopes – Rafael, Marcelo, Morel, Marçal – Ndombele, Diakhaby – Traoré, Fekir, Depay – Mariano.

Lire la suite sur rmcsport.bfmtv.com…

Dans un Groupama Stadium qui sonnait vide, les hommes de Bruno Génésio sont venus à bout 4-0 d’une courageuse équipe de Limassol mais bien trop tendre pour inquiéter son homologue lyonnaise.

« Le ligament latéral interne est probablement touché, il sera absent quelques semaines » a indiqué Bruno Génésio au micro de BeIn Sports, après le match.

Le 7 décembre prochain, la bande de Nabil Fekir ira ainsi défier l’Atalanta, victorieuse 5-1 à Everton, pour ce qui sera une finale pour la première place du groupe E. En fin de match, le jeune Myziane Maolida est venu donner encore plus d’ampleur au score après un bon travail dans la surface inscrivant son premier but en professionnel (4-0, 90e).

Lire la suite sur www.eurosport.fr…

D’abord, assurer la qualification, ensuite viser la première place, synonyme de plus de confort ou de privilèges en vue du tirage au sort du tour suivant.L’OL peut relever le challenge principal ce soir, face à l’Apollon Limassol, mais il faudra bien attendre la dernière journée le 7 décembre prochain à Reggio d’Emilia face à l’Atalanta, pour savoir qui finira en tête au terme de ce qui s’apparentera à la finale du groupe.

Les Lyonnais sont sur le point de le faire, puisqu’un nul suffira pour écarter définitivement la menace de l’Apollon, 3e à cinq points.On se souvient de Limassol, de cette équipe aux vertus de combat, contrainte de se déplacer et d’entraîner ses supporters derrière elle, jusqu’à Nicosie pour ses matches à domicile.

Les Lyonnais y avaient ouvert leur campagne européenne par une chaude nuit de septembre.

Lire la suite sur www.leprogres.fr…

Partager...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn