Brésil : l'ex-président Lula sera jugé pour corruption dans l'affaire Petrobras

Luiz Inacio Lula da Silva sera jugé pour corruption et blanchiment d’argent par le juge fédéral Sergio Moro dans un volet du tentaculaire scandale politico-financier Petrobras.

Lula est visé par trois enquêtes dans le cadre du scandale Petrobras, une affaire qui a coûté plus de deux milliards de dollars à la compagnie-phare du Brésil et bénéficié à des dizaines de responsables politiques de divers partis, à des entrepreneurs du BTP et à des directeurs de Petrobras.

L’accusation soutient qu’OAS a reversé à Lula « une partie des sommes illicitement perçues lors de la passation de marchés truqués par Petrobras », le géant pétrolier public brésilien, et que l’ex-président avait connaissance de leur origine frauduleuse.

Lire la suite sur www.francetvinfo.fr…

L’ancien président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva (2003-2010) sera jugé pour corruption et blanchiment d’argent par le juge fédéral Sergio Moro dans un volet du tentaculaire scandale politico-financier Petrobras.

Moins de trois semaines après la destitution controversée de Dilma Rousseff, la mise en accusation formelle de l’ex-Président Lula représente un nouveau coup dur pour le Parti des travailleurs (PT, gauche), qui craint une déroute historique aux élections municipales d’octobre, au sortir d’un règne de 13 ans à la tête du Brésil.

Le procureur Deltan Dallagnol avait qualifié Lula de «commandant suprême» du réseau de corruption Petrobras, sans avancer de preuves, suscitant une vive riposte de Lula et des critiques jusque dans les rangs de la droite au pouvoir dont de nombreuses figures craignent d’être à leur tour rattrapées par l’enquête.

Lire la suite sur www.liberation.fr…

L’ancien président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva sera jugé pour corruption et blanchiment d’argent par le juge fédéral Sergio Moro dans un volet du tentaculaire scandale politico-financier Petrobras.

Le 14 septembre dernier, les procureurs chargés de l’enquête avaient accusé Lula d’avoir été le « bénéficiaire direct » de largesses du groupe de BTP OAS l’équivalent de 3,7 millions de réais (1 million d’euros au cours actuel) en lui offrant, et en lui décorant un triplex dans la station balnéaire de Guaruja (sud-est).

Le montant modeste des avantages dont aurait indûment bénéficié l’ex-président « au regard de la magnitude du système délictueux (2 milliards d’euros, Ndlr) qui a lésé Petrobras, ne justifie pas en soi le rejet de l’accusation », argumente encore le juge anti-corruption.

Lire la suite sur www.leparisien.fr…

Moins de trois semaines après la destitution très controversée de sa dauphine Dilma Rousseff par le Sénat pour maquillage des comptes publics, l’icône de la gauche brésilienne fait face à un nouveau coup dur: il sera jugé pour corruption et blanchiment d’argent dans un volet du tentaculaire scandale Petrobras.

Cette mise en accusation formelle de l’ex-président Lula représente un nouveau coup dur pour le Parti des travailleurs (PT, gauche), qui craint une déroute historique aux élections municipales d’octobre, après 13 ans à la tête du Brésil.

Lula, 70 ans, est visé par trois enquêtes dans le cadre du scandale Petrobras, qui a bénéficié à des dizaines de responsables politiques de divers partis, à des entrepreneurs du BTP et à des directeurs de Petrobras.

Lire la suite sur www.boursorama.com…

Prêt à affronter la controverse d’une accusation fondée sur des indices fragiles, capable de gérer l’émoi de nombreux Brésiliens attachés à celui qui reste leur idole, le juge Sergio Moro a décidé, mardi 20 septembre, d’inculper l’ancien président Luiz Inacio Lula da Silva pour « corruption » et « blanchiment d’argent ».

A la tête du Brésil de 2003 à 2010, auréolé pour avoir sorti de la misère des dizaines de millions de Brésiliens, M. Lula da Silva est soupçonné d’avoir joué un rôle actif dans l’organisation d’un système de corruption impliquant le groupe public pétrolier Petrobras, des géants du bâtiment et des travaux publics et des dirigeants politiques de tout bord.

Lire aussi :
 
Lula accusé d’être le « chef suprême » du réseau de corruption dans le dossier Petrobras
Le journaliste politique Reinaldo Azevedo, du magazine conservateur Veja, pourtant peu acquis à la cause de M. Lula da Silva et du Parti des travailleurs (PT, gauche), s’était désolé du « spectacle » donné par M. Dallagnol, jugeant sa conduite « inadmissible » et susceptible de servir la défense de l’ancien syndicaliste.

Lire la suite sur www.lemonde.fr…

Merci de confirmer les informations ci-dessous avant de vous connecter{* #socialRegistrationForm *} {* firstName *} {* lastName *} {* emailAddress *} {* displayName *} {* phone *} {* addressCity *} {* addressCountry *} En cliquant sur « Créer un compte », vous confirmez que vous acceptez nos   conditions générales  et que vous avez lu et approuvé la  politique de protection de données personnelles.

Merci de confirmer les informations ci-dessous avant de vous connecter Se connecter{* #registrationForm *} {* firstName *} {* lastName *} {* emailAddress *} {* displayName *} {* phone *} {* addressCity *} {* addressCountry *} {* newPassword *} {* newPasswordConfirm *} En cliquant sur « Créer un compte », vous confirmez que vous acceptez nos   conditions générales  et que vous avez lu et approuvé la  politique de protection de données personnelles.

{| moreInfoHoverText |}{| existing_displayName |} – {| existing_provider |} : {| existing_siteName |} {| existing_createdDate |}{| moreInfoText |}{| |}{| existing_displayName |}{| existing_provider_emailAddress |}Created {| existing_createdDate |} at {| existing_siteName |}{| connect_button |} {| create_button |}Connectez-vous pour terminer la fusion des comptes{* #signInForm *} {* signInEmailAddress *} {* currentPassword *}{* /signInForm *}
Renvoyer l’email de vérificationMerci d’avoir confirmé votre adresse email{* #resendVerificationForm *} {* signInEmailAddress *}{* /resendVerificationForm *}Un email de vérification vous a été envoyéVérifiez vos emails pour récupérer le lien de changement de mot de passeC’est fait !

Lire la suite sur www.rfi.fr…

Ce mardi, le juge Sergio Moro a décidé d’inculper l’ancien président brésilien pour « corruption » et « blanchiment d’argent ».

L’épouse de l’ancien chef d’Etat ainsi que Paulo Okamotto, directeur de l’institut Lula, sont aussi poursuivis par la justice
Lula, âgé de 70 ans, qui a dirigé le Brésil de 2003 à 2010 et qui jouit toujours d’une importante popularité, est soupçonné d’avoir joué un rôle actif dans l’organisation d’un système de corruption impliquant notamment le groupe public pétrolier Petrobras, des géants du bâtiment et des travaux publics (BTP) ainsi que des dirigeants politiques.

Il aurait accepté 3,7 millions de réals de pots-de-vin (1 million d’euros), via la livraison d’un luxueux appartement situé dans la station balnéaire de Guaruja, à une centaine de kilomètres de Sao Paul
« Je suis triste parce que je viens d’apprendre que (le juge Sergio) Moro a accepté la dénonciation à mon encontre, bien qu’il s’agisse d’une farce, d’un énorme mensonge, d’un grand spectacle pyrotechnique », a réagi l’ancien chef d’Etat.

Lire la suite sur www.atlantico.fr…

SAO PAULO (Reuters) – Luiz Inacio Lula da Silva sera jugé pour corruption, a annoncé mardi le magistrat qui instruit le dossier visant l’ancien président brésilien.

Sergio Moro a déclaré que Lula, chef d’Etat de 2003 à 2011 sera jugé pour avoir accepté 3,7 millions de réals de pots-de-vin (1 million d’euros).

Cette décision du juge Moro pourrait empêcher l’ancien dirigeant de tenter un retour politique en 2018 et réduire à néant les chances du Parti des travailleurs (PT), dont il est issu, de revenir au pouvoir.

Lire la suite sur tempsreel.nouvelobs.com…

Lire la suite sur news.google.fr…