Brexit: pour Barnier, la question irlandaise pèse sur les négociations

Le négociateur en chef du Brexit pour l’Union européenne Michel Barnier a mis en garde aujourd’hui sur le risque pesant sur les négociations avec Londres sur le Brexit en raison de la question irlandaise.

« Le cadre de l’accord doit contenir une solution claire et opérationnelle concernant l’Irlande », a dit M. Barnier lors d’une conférence de presse en Irlande.

« Tant que nous n’aurons pas atteint cet accord, il y a un risque », a-t-il ajouté.

»

Lire la suite sur www.lefigaro.fr…

Pour le responsable européen, « seule une solution spécifique à l’Irlande du Nord fonctionnera.

En mars, les Britanniques avaient accepté d’intégrer dans l’ébauche d’accord de retrait de l’UE l’option d’un « espace réglementaire commun » incluant l’UE et l’Irlande du Nord, au moins jusqu’à ce qu’une solution satisfaisante soit proposée.

Cette solution, dite de « backstop », « est sur la table à cause des lignes rouges dressées par le Royaume-Uni », a souligné M. Barnier, Londres ayant décidé de quitter l’union douanière et le marché unique après le Brexit.

Lire la suite sur lexpansion.lexpress.fr…

Michel Barnier, négociateur en chef pour l’Union européenne dans le cadre du Brexit a mis en garde ce lundi sur le risque pesant sur les négociations avec Londres sur le Brexit en raison de la question irlandaise.

L’épineuse question de la frontière entre les deux Irlandes, disparue avec l’accord de paix de 1998 mais qui risque de réapparaître puisque la République d’Irlande reste dans l’Union douanière, s’est invitée sur la table des négociations.

Pour Michel Barnier, « le cadre de l’accord doit contenir une solution claire et opérationnelle concernant l’Irlande » car « tant que nous n’aurons pas atteint cet accord, il y a un risque ».

Lire la suite sur www.ledauphine.com…