Bonus-malus : Ricciardo réjouissant, Verstappen incorrigible, Vettel maudit

Même troisième, il aurait encore gonflé son stock de points d’avance sur Lewis Hamilton (Mercedes).

Il a été bien gourmand en entreprenant de faire l’extérieur à la Mercedes n°44 à l’agonie entre les virages 6 et 7.

Cette perte d’une place au profit de son coéquipier l’a conduit à sa perte : vexé de voir Daniel Ricciardo filer, il s’est jeté à corps perdu dans le dépassement de Sebastian Vettel (Ferrari).

Lire la suite sur www.eurosport.fr…

Je suis assis ici, je repense à tout ce qui s’est passé, et c’est vraiment génial!

L’équipe a pris la bonne décision au bon moment, c’était décisif.

Une fois en piste avec plus de rythme que tous les autres, c’était fou, et vraiment fun!

Lire la suite sur www.lequipe.fr…

Gasly accroche son coéquipier et relance la course

Jusqu’au tour 31, le Finlandais gérait alors son avance mais en fond de classement, Pierre Gasly accrochait Brendon Hartley son coéquipier et cela provoquait l’entrée de la voiture de sécurité.

Une fois la course relancée, Ricciardo , alors sixième, se débarrassait coup sur coup de Raikkonen (Tour 38) et profitait d’une mauvaise manœuvre de Verstappen sur Hamilton pour dépasser son coéquipier (Tour 39).

Hamilton (Tour 40) et Vettel (Tour 42) ne pouvaient résister au retour canon de l’Australien qui prenait la tête à Bottas (Tour 45) pour ne plus la lâcher.

Lire la suite sur sport24.lefigaro.fr…