Bolt is back !

Quant au Français, cinquième avec un bon temps de 9"98, il a pu mesurer la difficulté qui l’attend à Pékin, où décrocher l’une des huit places en finale sera déjà une sacrée performance. Lille Parier? PSG Nantes Parier?

Troyes Montpellier Parier? Angers Nice Parier? Monaco OM Parier? Caen Bastia Parier? Rennes Bordeaux Parier? Reims Toulouse Parier?

Troyes Montpellier Parier? Angers Nice Parier? Monaco OM Parier? Caen Bastia Parier? Rennes Bordeaux Parier? Reims Toulouse Parier?

Lire la suite sur www.sports.fr…

La «Légende» du sprint Usain Bolt est bien de retour à un mois des Mondiaux de Pékin après avoir avalé le 100 m deux fois en 9 sec 87/100e en l'espace de 60 minutes, lors de la 11e étape de la Ligue de diamant vendredi soir à Londres.

Jusqu'à Londres, Bolt n'avait couru qu'un seul 100 m cette saison, en 10 sec 12/100e en avril à Rio, lors d'une exhibition à l'invitation du Jockey Club local.

Techniquement, et pour ses deux courses, la première partie a été laborieuse, avec en finale un départ raté et un temps de réaction médiocre (173 millièmes de seconde).

Lire la suite sur www.20minutes.fr…

La capitale anglaise avait été le témoin du deuxième triplé d’Usain Bolt aux Jeux (100 m, 200 m, 4 × 100 m), après celui de Pékin en 2008. « La Foudre » devrait s’abattre sur Londres ce vendredi 24 juillet, aux alentours de 22 h 30, à l’occasion de la finale du 100 m de la Ligue de diamant.

Si l’on omet ses deux 200 m culminant à 20 s 13 au meeting d’Ostrava (République tchèque) et un très mauvais 100 m sous la pluie de Rio le 19 avril dernier en 10 s 12, le sprinter ne s’est plus réellement illustré depuis le meeting de Bruxelles en 2013, où il avait assuré la victoire en 9 s 80.

Dans les colonnes de L’Equipe, Bolt assure ne pas avoir « peur », même si la légende du sprint aura affaire à des concurrents sérieux, pour la plupart plus jeunes que lui. « Heureusement, la nouvelle génération peut savoir que ce que j’ai réalisé a été fait dans les règles, avec beaucoup de travail et de dévouement.

Lire la suite sur www.lemonde.fr…

Une heure à peine après avoir rassuré tout le monde en séries du 100m du meeting de Londres, comptant pour la Ligue de Diamant, Usain Bolt a réussi exactement le même chrono, toujours avec un vent de face et sous une température de 15°c.

S’il avait déroulé en série, le recordman du monde a dû s’employer pour l’emporter en finale, devant l’Américain Michael Rodgers (9’’90) et le Jamaïcain Kemar Bailey-Cole (9’’92, record personnel).

Comme en série, Usain Bolt s’est imposé en 9″87 en finale du 100m du meeting de Londres, comptant pour la Ligue de Diamant.

Lire la suite sur www.franceinfo.fr…

Usain «Lightning» Bolt est sorti vainqueur ce vendredi soir du 100 mètres lors du meeting londonien de la Diamond League sur la même piste de son deuxième triplé victorieux aux Jeux olympiques, en 2012.

Il ne faut pas « rêver », tous ses principaux adversaires à Pékin ont été « convaincus » de dopage….. et comme il va les battre en leur mettant au moins 5 mètres dans la vue, bah, c est tout vu….. malheureusement !!!!!!

Sous la pluie, Usain Bolt a remporté l’épreuve du 100 mètres lors de l’étape londonienne de la Diamond League.

Lire la suite sur www.leparisien.fr…

Ce qui fait désormais de lui le 6e performeur mondial de l’année. «Il me reste encore un mois de travail et je sais que Gatlin fait de grandes choses mais j’ai encore de la marge», a-t-il dit à l’issue d’une finale qu’il n’estimait pas avoir bien courue.

Quant à Bashir Abdi, déjà qualifié pour les Mondiaux sur 5000 et 10000m, il s’est classé 6e du 3000 en 7:40. 44, record personnel. Lavenir. net en page d’accueil de votre navigateur  Comment faire ?

C’était la question que tout le monde se posait parce que, hormis une escapade dans une salle de Pologne en 2014 (9. 98) et un show sur un hippodrome de Rio en avril (10. 12), il n’avait plus couru de vrai 100m depuis le Van Damme 2013 (9. 80).

Lire la suite sur www.lavenir.net…

Déjà victorieux à Lausanne, le 9 juillet (20″13, record personnel), le protégé de Glen Mills, l’entraîneur d’Usain Bolt, s’est encore imposé vendredi soir, en 20″05, dans des conditions climatiques pas idéales pour le sprint.

Usain Bolt a donc offert un avant-goût de sa forme ascendante dès les séries du 100m, disputées sous la pluie londonienne, sur une piste détrempée, par 14°C et avec un bon vent contraire (-1,2 m/s).

Mo Farah ne parle plus aux journalistes mais les accusations de dopage qui pèsent sur son entraîneur, Alberto Salazar, et plus globalement sur son groupe d’entraînement, le Nike Oregon project, n’ont pas entaché l’enthousiasme du public britannique, qui a offert une énorme ovation à sa star pendant le 3000m.

Lire la suite sur www.lequipe.fr…