Blocus de Gaza: Israël intercepte un navire de militants pro …

Mais pour le ministre israélien de la Défense Moshé Yaalon, qui jure qu' »aucun siège n’est imposé sur Gaza », les militants de la flottille mènent une « campagne visant à délégitimer Israël » et leur expédition « n’a aucun but humanitaire ».

Cette fois, aucune violence n’a été utilisée, a indiqué l’armée israélienne, et le chalutier suédois Marianne, fouillé et inspecté dans les eaux internationales, a été dérouté par la marine israélienne qui l’escorte désormais vers Ashdod où il devrait arriver dans les 24 heures.

Ce blocus, terrestre, aérien et maritime, a été imposé par Israël à la bande de Gaza après l’enlèvement d’un de ses soldats en juin 2006 par le Hamas puis renforcé lors de la prise du pouvoir du mouvement islamiste un an plus tard.

Lire la suite sur www.lexpress.fr…

Dans une démarche inhabituelle, le premier ministre, Benyamin Nétanyahou, a fait remettre une lettre aux passagers, stipulant qu’il « n’y a pas de blocus de Gaza » et les invitant à transférer par voie terrestre tout équipement ou aide humanitaire. « Si vous étiez réellement intéressés par les droits de l’homme, vous ne navigueriez pas en solidarité avec un régime de terreur qui exécute des résidents de Gaza sans procès, et utilise les enfants de Gaza comme bouclier humain », dit le courrier. M.  Nétanyahou s’est félicité par ailleurs de l’interception de la flottille, « en accord avec le droit international », et a dénoncé une « démonstration d’hypocrisie et de mensonges ».

Le député y expliquait que le but de cette flottille civile pacifique était d’« attirer l’attention de l’opinion publique mondiale sur la condition du 1,8 million de Palestiniens vivant des conditions carcérales, en conséquence du blocus imposé par Israël, qui est une forme de punition collective et constitue une violation des lois humanitaires ».

Le 31 mai 2010, un commando israélien avait donné l’assaut contre une flottille composée de huit bateaux, affrétée par l’ONG turque IHH (La Fondation pour l’aide humanitaire), une organisation islamique proche du gouvernement turc et du Hamas palestinien.

Lire la suite sur www.lemonde.fr…

Vous vous êtes apparemment perdus, peut-être vouliez-vous accostez en Syrie, où le régime d’Assad massacre son peuple, avec le soutien de l’Iran ?  » « Il n’y a pas de siège à Gaza », poursuit Benyamin Netanyahu, qui accuse les passagers du navire d’« hyprocrysie et de mesonges » et de soutenir le Hamas au pouvoir à Gaza.

L’interception du navire Marianne de Göteborg, qui était en route vers Gaza, s’est faite dans les eaux internationales et sans encombre ni violences, selon Israël.

Le dernier a donc été intercepté ce lundi matin par l’armée israélienne, au large de Gaza.

Lire la suite sur www.rfi.fr…

Le bateau était le navire suédois « Marianne de Goteborg », qui fait partie de la « Flottille de la liberté III », un convoi de quatre navires transportant des militants pro-palestiniens voulant briser le blocus, comme le député arabe israélien Bassel Ghattas et l’ancien président tunisien Moncef Marzouki.

Les forces d’occupation israéliennes ont intercepté un navire de militants pro-palestiniens qui tentaient de briser le blocus de Ghaza, puis l’ont escorté vers un port israélien tôt lundi matin, ont rapporté des médias.

 » La marine israélienne a demandé à plusieurs reprises au navire de changer de cap », selon des médias, « Après leur refus, la marine israélienne a intercepté le navire dans les eaux internationales pour l’empêcher de briser le blocus de la bande de Ghaza ».

Lire la suite sur www.lexpressiondz.com…