Bébé brûlé vif en Cisjordanie : la tension monte, un Palestinien tué à Gaza

Partager...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Bébé brûlé vif en Cisjordanie : la tension monte, un Palestinien tué à Gaza Après la mort d’un bébé brûlé vif dans l’incendie de sa maison par des colons juifs en Cisjordanie, de nombreux heurts ont éclaté entre Palestiniens et forces de l’ordre israéliennes.

Des milliers de Palestiniens ont manifesté vendredi en Cisjordanie occupée et à Gaza pour protester contre la mort d’un bébé brûlé vif dans l’incendie de sa maison par des colons juifs.

Des milliers de Palestiniens ont manifesté vendredi en Cisjordanie occupée et à Gaza pour protester contre la mort d’un bébé brûlé vif dans l’incendie de sa maison par des colons juifs.

Lire la suite sur www.leparisien.fr…

Selon la porte-parole de la police israélienne, l’attaque de vendredi semble porter la marque du groupe extrémiste « Le prix à payer » « (Price Tag »), favorable à l’extension des implantations juives en Cisjordanie et à Jérusalem-Est.

DOUMA, Cisjordanie (Reuters) – Un bébé Palestinien de 18 mois a péri et trois membres de sa famille ont été grièvement blessés vendredi en Cisjordanie occupée, dans un incendie allumé par des extrémistes juifs présumés, a annoncé la police israélienne.

Naftali Bennett, dirigeant du Foyer juif, parti d’extrême droite membre de la coalition gouvernementale, a dénoncé cette attaque mais des Palestiniens l’accusent d’en être en partie responsable en raison de son soutien à la colonisation dans les territoires occupés.

Lire la suite sur tempsreel.nouvelobs.com…

François Hollande a estimé que le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou avait « prononcé les mots qu’il fallait » après la mort d’un bébé palestinien brûlé vif, lorsque des extrémistes israéliens ont incendié une maison en Cisjordanie occupée.  François Hollande a qualifié de « terroristes » les auteurs de ces faits, lors d’une déclaration à la presse en marge d’un déplacement dans le Lot.  « Des extrémistes, qui sont en fait aussi des terroristes », sont « allés dans une maison brûler un bébé (… ) il fallait qu’il y ait une réaction israélienne, elle est venue », a déclaré le président, jugeant qu’il fallait « faire cesser ces actes ».

Un bébé palestinien a été brûlé vif et ses parents et son frère grièvement blessés lorsque des extrémistes israéliens ont incendié leur maison en Cisjordanie occupée, faisant craindre un nouveau cycle de violences.  Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou a aussitôt dénoncé un « acte de terrorisme en tout point », et ordonné aux forces de sécurité « d’arrêter les meurtriers et de les traduire en justice ».

Des engagements réitérés lors d’un rare appel téléphonique au président palestinien Mahmoud Abbas. dans votre nouveau rendez-vous avec l’information.

Lire la suite sur www.lefigaro.fr…

Le président israélien Réouven Rivlin et de nombreuses autres personnalités de la classe politique israélienne se sont également rendu à l’hôpital, rapporte le correspondant de RFI à Jérusalem, Michel Paul.

Plusieurs milliers de soldats de l’Etat hébreu ont été déployés sur les routes de Cisjordanie, officiellement pour retrouver les coupables de Duma, mais aussi pour tenter d’empêcher des représailles palestiniennes contre les colons israéliens installés en Cisjordanie.

Benyamin Netanyahu s’est rendu à Tel-Aviv au chevet d’Ahmed Dawabcheh, âgé de quatre ans et grièvement brûlé au cours de l’attaque. « Je me demande pourquoi cet acte horrible.

Lire la suite sur www.rfi.fr…

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d’audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.

Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon a « condamné fermement le meurtre » d’un enfant palestinien brûlé vif dans l’incendie criminel de la maison familiale par des extrémistes israéliens en Cisjordanie occupée, le qualifiant « d’acte terroriste ».

Ban Ki-Moon, cité par son porte-parole, critique aussi le gouvernement israélien pour « l’impunité » dont bénéficient les colons israéliens qui s’attaquent aux Palestiniens.

Lire la suite sur www.bfmtv.com…

« Nous préparons immédiatement le dossier qui sera soumis à la CPI (Cour pénale internationale, ndlr) et rien ne nous arrêtera dans notre volonté de porter plainte », a affirmé Mahmoud Abbas, dénonçant « les crimes de guerre et les crimes contre l’Humanité commis chaque jour par des Israéliens contre le peuple palestinien ».

« Nous saluons l’ordre donné par le Premier ministre Netanyahu aux forces de sécurité d’avoir recours à tous les moyens à leur disposition pour interpeller les meurtriers pour ce qu’il a appelé un acte terroriste et pour les traduire en justice », a réagi le département d’Etat, pressant « toutes les parties de maintenir le calme et d’éviter de faire monter les tensions à la suite de cet incident tragique ».

L’absence de processus politique et la politique israélienne de colonisation illégale, ainsi que la pratique brutale consistant à démolir les maisons de Palestiniens ont favorisé l’émergence d’un extrémisme violent des deux côtés ».

Lire la suite sur www.lexpress.fr…

Les coupables présumés, un groupe de quatre colons israéliens, auraient incendié une maison à l’entrée du village -celle où le bébé a trouvé la mort- et écrit divers messages en hébreu sur un mur du quartier avant de disparaître.

Ce crime, « un acte terroriste » selon le ministre israélien de la Défense Moshé Yaalon, a pris place dans un village de Cisjordanie sous contrôle israélien.

Si leur identité demeure encore inconnue, l’armée israélienne devrait pouvoir rapidement les identifier puisqu’elle opérait dans le secteur de l’incendie comme l’a confirmé un porte parole de l’armée israélienne.

Lire la suite sur www.atlantico.fr…

Partager...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn