Barack Obama à Cuba : le pari du président américain

Comme tous les présidents démocrates depuis 50 ans, Barack Obama, a tenté depuis le début de son mandat, de sortir du piège « historique » de l’embargo américain, véritable épouvantail brandi par les frères Castro pour maintenir un régime communiste qui a conduit le pays au désastre.

C’est un des enjeux de ce voyage inédit pour ce dernier : convaincre Raoul Castro qu’il est bien décidé à tout faire pour, qu’un jour ou l’autre, le Congrès US, contrôlé par les Républicains, vote la fin de cette forme de blocus économique.

Les Américains n’ont d’ailleurs pas attendu Fidel Castro et sa « révolution tropicale » pour se méfier de cette île rebelle, turbulente et si exotique pour l’élite yankee.

Lire la suite sur tempsreel.nouvelobs.com…

Pour conserver le précédent brouillon, cliquez sur annuler. 09H07
Visite historique de Barack Obama à Cuba 08H00
Liban: menaces sur l’hippodrome centenaire de Beyrouth 07H34
La chaîne Sheraton s’implante à Cuba, une première américaine… 07H33
Barack Obama à Cuba pour écrire l’histoire 04H35
Dans un Brésil divisé, de nouvelles accusations contre Dilma Rousseff 04H26
Niger: second tour de présidentielle en l’absence d’un candidat et… 04H22
Référendum au Sénégal: oui ou non au président Macky Sall 04H16
Zinsou contre Talon: le Bénin élit son nouveau président 04H06
Présidentielle sous tension dans un Congo privé de télécommunications 04H05
Abdeslam, en prison à Bruges, refuse d’être livré à la France 02H04
Turquie: attentat-suicide à Istanbul, au moins 4 morts 22H04
Turquie : deux Américains tués dans l’attentat d’Istanbul 22H00
Irak: un soldat américain tué dans une attaque de l’EI 20H56
Egypte: attaque revendiquée par l’EI dans le Sinaï, 13 policiers tués 19H20
La Grèce s’attèle au travail d’Hercule de la mise en oeuvre de… 18H58
Un Boeing de flydubai s’écrase dans le sud de la Russie, faisant 62… 18H53
Attentat à Istanbul : la Turquie en proie à la surenchère terroriste 18H37
« L’appartement » d’Anne Frank dans un « jeu d’évasion » controversé 17H53
« Une Heure pour la Planète »: extinction des feux à Sydney et en Asie 14H23
Médias: Fox News dénonce « l’obsession maladive » de Trump pour sa… 14H17
Tchad : le combat de Zouhoura pour que « justice soit faite » 14H02
Crash d’un avion dans le sud de la Russie 13H01
Tunisie : 10 ans de prison pour Ben Ali 12H52
Tunisie: Ben Ali condamné par contumace à 10 ans de prison 12H17
Le Point Afrique Actu – Congo, Bénin, Niger, Sénégal : aux urnes,…

Désireux de donner des gages à ses concitoyens, Barack Obama a obtenu de pouvoir rencontrer des dissidents mardi, et prévenu qu’il évoquerait « directement » les droits de l’homme avec Raúl Castro, qui a succédé à son frère Fidel voici presque 10 ans. À la veille de son arrivée, plusieurs dissidents de premier plan ont appelé le président américain à promouvoir « un changement radical » afin de « stopper la répression et le recours à la violence physique » contre l’opposition, illégale sur l’île. À La Havane, si l’effervescence est palpable, beaucoup de Cubains ayant vécu le débarquement raté de la baie des Cochons en 1961 et la crise des missiles de 1962 peinent encore à réaliser que l’impossible va se produire.

Ce dimanche, il va devenir le premier président américain en exercice à visiter Cuba depuis Calvin Coolidge, en 1928.  En débarquant dimanche vers 17 heures heure locale (21 heures GMT) sur le tarmac de l’aéroport José Martí à La Havane, Obama espère bien poursuivre le mouvement de détente avec l’un des derniers bastions communistes.

Lire la suite sur www.lepoint.fr…

Pressé par les opposants cubains, Barack Obama a promis d’évoquer la question des droits de l’homme lors de son entretien avec le président Raoul Castro, qui a succédé à son frère Fidel.

Obama entame ce dimanche une visite historique à Cuba R. L. réagir LA HAVANE (CUBA), SAMEDI.

Ce jour-là Barack Obama doit assister à un match de base-ball entre la sélection nationale de Cuba et une équipe de la ligue américaine, les Tampa Bay Rays.

Lire la suite sur www.leparisien.fr…

Ce n’est que lundi qu’il se rendra au Palais de la Révolution pour rencontrer le président cubain Raúl Castro, après avoir marqué une halte devant le monument du père de l’indépendance, José Martí.  Après une réunion avec des entrepreneurs, Barack Obama et son épouse retourneront au Palais pour le dîner d’Etat.

Ce discours sera retransmis en direct par la télévision cubaine, a assuré jeudi soir le ministre cubain des Affaires étrangères, Bruno Rodriguez.  Après cette intervention, Barack Obama participera à une table ronde avec des acteurs de la société civile, et notamment des militants des droits de l’homme.

Pour le dernier jour de sa visite, mardi, il prononcera un discours devant un millier de personnes depuis le Grand Théâtre de La Havane, discours au cours duquel il s’adressera au peuple cubain, en revenant notamment sur l’histoire entre les deux pays, mais aussi en évoquant leur avenir commun.

Lire la suite sur www.bfmtv.com…

Des touristes posent devant une photo de Obama et Castro, le 19 mars 2016, à l'entrée d'un restaurant à la Havane, la veille de l'arrivée historique du président américain à Cuba Photo YURI CORTEZ.

Un restaurant de la vieille ville a même osé imprimer une large pancarte présentant Raul Castro et Barack Obama côte à côte. «Pour autant que je me souvienne, il n’y a jamais eu de portrait d’un président américain auparavant» sur la voie publique, se vante son propriétaire, Miguel Angel Morales.

Le président américain Barack Obama s’apprête dimanche à tourner une page historique en se rendant à Cuba, un des derniers bastions du communisme avec lequel il entend mettre fin à plus de cinq décennies d’antagonisme forcené.

Lire la suite sur www.liberation.fr…

Barack Obama, qui rencontrera des dissidents et des acteurs de la vie économique, s’adressera mardi à tous les Cubains à travers un discours qui sera prononcé au Gran Teatro Alicia Alonso, et qui devrait être retransmis à la radio et la télévision.  « Nous considérons ce discours comme un moment unique dans l’histoire de nos deux pays », a expliqué Ben Rhodes, proche conseiller du président américain, qui a mené pendant 18 mois les négociations secrètes avec La Havane.

Lorsque l’avion présidentiel Air Force One se posera dimanche à Cuba, deux jours après celui du Vénézuélien Nicolas Maduro et près d’un siècle après la dernière visite d’un président américain en exercice, Barack Obama tournera une page de l’histoire des Etats-Unis et fera évoluer l’image de la première puissance mondiale dans l’ensemble de l’Amérique latine.

Le président américain atterrit ce dimanche à La Havane pour sceller un rapprochement entre les Etats-Unis et Cuba longtemps inimaginable et unanimement salué à travers le monde.  Car cette visite de Barack Obama consacrera de manière spectaculaire le réchauffement des relations entre les deux pays, après un demi-siècle de tensions héritées de la Guerre froide.

Lire la suite sur www.europe1.fr…

Outre la rencontre lundi avec son homologue cubain Raul Castro, qui sera suivie d’une apparition conjointe devant la presse et d’un dîner d’Etat, le point d’orgue de la visite de Barack Obama aura lieu mardi avec le « discours au peuple cubain » que compte prononcer le président américain.

Barack Obama effectue à partir du dimanche 20 mars à Cuba la première visite d’un président américain en exercice sur l’île depuis quatre-vingt-huit ans.

Cette visite, qui durera jusque mardi, vise à rendre « irréversible » le rapprochement entre les Etats-Unis et Cuba, amorcé par Barack Obama en décembre 2014, souligne la Maison blanche.

Lire la suite sur www.lemonde.fr…

Désireux de donner des gages à ses concitoyens, Barack Obama a obtenu de pouvoir rencontrer des dissidents mardi, et prévenu qu’il évoquerait « directement » les droits de l’Homme avec Raul Castro, qui a succédé à son frère Fidel voici presque 10 ans. À la veille de son arrivée, plusieurs dissidents de premier plan ont appelé le président américain à promouvoir « un changement radical » afin de « stopper la répression et le recours à la violence physique » contre l’opposition, illégale sur l’île. À La Havane, si l’effervescence est palpable, beaucoup de Cubains ayant vécu le débarquement raté de la baie des Cochons en 1961 et la crise des missiles de 1962 peinent encore à réaliser que l’impossible va se produire.

Le président américain Barack Obama s’apprête dimanche 20 mars à tourner une page historique en se rendant à Cuba, un des derniers bastions du communisme avec lequel il entend mettre fin à plus de cinq décennies d’antagonisme forcené.

En débarquant dimanche vers 17h locale (21h GMT) sur le tarmac de l’aéroport Jose Marti à La Havane, Barack Obama deviendra le premier dirigeant américain en exercice à venir sur l’île depuis Calvin Coolidge, en 1928.

Lire la suite sur www.huffingtonpost.fr…

La Havane – Le président vénézuélien Nicolas Maduro, contempteur habituel des Etats-Unis, a rencontré vendredi son homologue Raul Castro à Cuba, deux jours avant la visite historique du président américain Barack Obama sur l'île. M. Maduro affronte …

La Havane – Cuba a prévenu jeudi qu'aucun changement interne ne serait négocié avec les Etats-Unis, à trois jours d'une visite de Barack Obama sur l'île au cours de laquelle le président américain doit parler des droits de l'homme.

La communauté cubaine de Miami suivra de près le déplacement historique de Barack Obama dimanche à Cuba, la première visite d'un président américain sur l'île en presque un siècle.

Lire la suite sur news.google.fr…