Aveyron : le chauffard conduisait sous l'emprise du cannabis

Aveyron : le chauffard conduisait sous l’emprise du cannabisSelon les premiers tests, le chauffard qui a tué le policier à Decazeville dans l’Aveyron avait fumé du cannabis avant de prendre le volant.

Samedi 11 avril, devant le commissariat de Decazeville (Aveyron) où travaillait le policier de 36 ans qui a été tué vendredi par un chauffard, les gens se recueillent, mais la colère est également présente.

Marié, père d’un enfant, le policier travaillait à Decazeville depuis septembre 2014.

Lire la suite sur www.francetvinfo.fr…

L’homme de 27 ans qui a foncé sur un groupe de policiers et tué l’un d’entre eux vendredi dans l’Aveyron a été contrôlé positif au cannabis, annonce le procureur de la République de Rodez.

Le procureur de la République de Rodez, Yves Delpérié, annonce à l’AFP ce samedi que le chauffard qui a tué un policier dans l’Aveyron vendredi avait consommé du cannabis.

A titre « personnel », le procureur s’orienterait vers des « violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner avec deux circonstances aggravantes: utilisation d’une arme par destination -la voiture- contre un représentant des forces de l’ordre ».

Lire la suite sur www.franceinfo.fr…

Le chauffard, qui a percuté mortellement un policier lors d’un contrôle routier vendredi après-midi dans l’Aveyron, était positif au cannabis et devrait être déféré dimanche à Montpellier au pôle criminel d’instruction, a-t-on appris samedi de source judiciaire.

Le chauffard, âgé de 27 ans, a mortellement percuté un policier lors d’un contrôle routier, vendredi après-midi, à Aubin dans l’Aveyron.

Les analyses de sang effectuées sur cet homme, âgé de 27 ans, ont révélé samedi après-midi qu’il était positif au cannabis, a précisé le procureur de la République de Rodez, Yves Delpérié, à une correspondante de l’AFP.

Lire la suite sur www.lepoint.fr…

Après avoir refusé de s’arrêter au contrôle routier, le chauffard aurait fait demi-tour et volontairement foncé sur le gardien de la paix.

Après avoir refusé de s’arrêter au contrôle routier, le chauffard aurait fait demi-tour et volontairement foncé sur le gardien de la paix.

J'ai un ami policier qui, lors d'un contrôle routier la nuit effectué sur une avenue parfaitement éclairée, a vu un véhicule lui foncer dessus et n'a du sa survie qu'au fait d'avoir bondi sur le côté pour éviter le choc.

Lire la suite sur www.lefigaro.fr…

Lire la suite sur www.lesnewseco.fr…

Le chauffeur du véhicule, immatriculé dans le Tarn, a renversé le fonctionnaire sous les yeux de plusieurs autres policiers et les pompiers n’ont pas réussi à réanimer la victime, qui serait père d’un enfant, selon des sources proches de l’enquête. "Les deux occupants du véhicule ont aussitôt été interpellés et placés en garde à vue", a ajouté le ministre en soulignant: "Ils devront répondre de leur acte d’une extrême gravité devant la justice".

Le secrétaire régional Midi-Pyrénées du syndicat de police Unité SGP FO, Didier Martinez, a précisé le scénario du drame dans un communiqué, rapportant que le chauffard dont la vitesse venait d’être contrôlée par un premier équipage de policiers en bord de route avait fait demi-tour au moment ou une équipe d’interception lui intimait l’ordre de s’arrêter. "Il a donc été contraint par les premiers policiers du site de contrôle à stopper.

Le policier décédé "a été heurté par un véhicule tentant de se soustraire à un contrôle après constatation d’un excès de vitesse", a précisé le ministre.

Lire la suite sur www.europe1.fr…

Selon des informations de la Dépêche du Midi, le policier, âgé d’une trentaine d’années, «était originaire d’Albi et avait été nommé récemment au commissariat de Decazeville [Aveyron ndlr]».

Vendredi en début d’après-midi, lors d’une banale tentative de contrôle routier à Aubin, dans l’Aveyron, un policier est mort, renversé par une voiture.

Le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, a réagi, assurant qu’ils «devront répondre de leur acte d’une extrême gravité devant la justice».

Lire la suite sur www.liberation.fr…