Aux Etats-Unis, deux personnes sont tuées chaque jour par la police

Partager...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Les départements de police ne sont pas obligés de les mettre à jour.  «Nous voulons faire notre possible pour ne pas ôter la vie de quelqu’un, même dans les pires circonstances», explique le chef de la police d’Oklahoma City au Washington Post, tout en ajoutant que «certaines fusillades sont inévitables».  Mais la police de cette ville a déjà tué quatre personnes depuis le début de l’année, dont un homme de 83 ans.

Le Washington Post publie cette enquête au moment où le pays est secoué par un débat très vif sur le niveau des violences policières, notamment à l’encontre des communautés noire et latino.  Des émeutes urbaines avaient éclaté après la mort en août 2014 de Michael Brown, un Noir de 18 ans, sous les balles de la police, à Ferguson, dans le Missouri.

Ce chiffre est bien plus élevé que celui fourni par les données fédérales officielles puisque les 18 000 agences de police d’Etats ou locales ne sont pas tenues de publier les statistiques sur ce type d’homicides. «Ces homicides sont largement sous évalués», affirme au journal Jim Bueermann, ancien chef de police aujourd’hui à la tête d’une ONG qui cherche à améliorer l’application des lois.  «Nous ne réduirons pas le nombre d’homicides par la police si nous ne commençons pas par collecter correctement ces informations.

Lire la suite sur www.liberation.fr…

Le chiffre de deux tués par la police par jour est beaucoup plus élevé que celui publié par le gouvernement fédéral ces dix dernières années, qui repose uniquement sur des statistiques incomplètes du fait que la police locale n’est pas contrainte de faire un rapport après chaque homicide perpétré par les forces de l’ordre.

La police américaine a tué en moyenne plus de deux personnes par jour cette année, un chiffre bien plus élevé que les statistiques fédérales, révèle le Washington Post.

Selon le quotidien le Washington Post, qui a enquêté sur ces homicides à travers tout le pays, au moins 385 personnes ont été tuées par la police aux Etats-Unis depuis janvier.

Lire la suite sur www.ouest-france.fr…

La police américaine a tué en moyenne plus de deux personnes par jour cette année, a révélé dimanche le Washington Post.

Le Post indique d’ailleurs que les Noirs ont été, en proportion, trois fois plus nombreux à être victimes d’homicides commis par la police depuis le début de cette année.

Selon l’enquête du Post, la plupart des personnes tuées par les forces de l’ordre étaient armées, principalement de pistolets, mais aussi de couteaux ou autres objets létaux.

Lire la suite sur www.rts.ch…

Selon le quotidien américain, qui a enquêté sur ces homicides à travers tout le pays, le chiffre de deux tués par la police par jour est beaucoup plus élevé que celui publié par le gouvernement fédéral ces dix dernières années, qui repose uniquement sur des statistiques incomplètes du fait que la police locale n’est pas contrainte de faire un rapport après chaque homicide perpétré par les forces de l’ordre.

Le Washington Post indique que les Noirs ont été trois fois plus nombreux à être victimes d’homicides commis par la police depuis le début de cette année.

Au moins 385 personnes ont été tuées par la police aux Etats-Unis depuis janvier, soit en moyenne plus de deux personnes par jour, a révélé dimanche le Washington Post.

Lire la suite sur www.europe1.fr…

Washington (AFP) – La police américaine a tué en moyenne plus de deux personnes par jour cette année, a révélé dimanche le Washington Post qui a utilisé ses propres chiffres faute de statistiques complètes au niveau fédéral.

Selon le quotidien, qui a enquêté sur ces homicides à travers tout le pays, au moins 385 personnes ont été tuées par la police aux Etats-Unis depuis janvier, soit un peu plus de deux personnes par jour.

La police américaine tue deux personnes par jour, selon le Washington Post – Challenges.

Lire la suite sur www.challenges.fr…

Les statistiques officielles sont jugées incomplètes du fait que la police locale n’est pas contrainte de faire un rapport après chaque homicide perpétré par les forces de l’ordre. «Ces homicides sont bien insuffisamment signalés», a affirmé au journal Jim Bueermann, ancien chef de police à la tête aujourd’hui d’une ONG qui cherche à améliorer l’application des lois. «Nous ne réduirons pas le nombre d’homicides par la police si nous ne commençons pas par collecter correctement cette information».

Le Post indique d’ailleurs que les Noirs ont été trois fois plus nombreux à être victimes d’homicides commis par la police depuis le début de cette année.

Selon l’enquête du Post, la plupart des personnes tuées par les forces de l’ordre étaient armées, principalement de pistolets, mais aussi de couteaux ou autres objets létaux.

Lire la suite sur www.letemps.ch…

Partager...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn