Au Yémen, 1 400 enfants tués depuis mars 2015

Selon l’Unicef, plus de 2 140 enfants blessés ont été répertoriés.

L’escalade de la guerre au Yémen depuis mars 2015 a causé la mort de près de 1 400 enfants, et en a blessé plus de 2 140, alerte mercredi 11 janvier le Fonds de l’Organisation des Nations unies pour l’enfance (Unicef).

Mardi, un raid aérien attribué à la coalition sous commandement saoudien a tué au moins un enfant au nord de Sanaa.

Lire la suite sur www.lemonde.fr…

Un Australien enlevé au Yémen en septembre dans la capitale Sanaa est apparu dans une vidéo où il a demandé à son gouvernement d’accepter les demandes de ses ravisseurs non identifiés.

L’enregistrement de 12 secondes, diffusé sur un site de partage, montre l’homme, identifié comme Craig McAllister, lisant une déclaration alors qu’une arme est pointée sur sa tête.

Dans une précédente vidéo diffusée en octobre, l’homme, enlevé dans la capitale sous le contrôle des rebelles chiites Houthis, avait indiqué qu’il travaillait dans le pays comme entraîneur de football.

Lire la suite sur www.20minutes.fr…

Près de 1.400 enfants yéménites sont morts et quelque 2.000 écoles sont hors d’usage depuis l’escalade de la guerre au Yémen en mars 2015, a annoncé mercredi à Sanaa le Fonds de l’ONU pour l’enfance (Unicef).

« Depuis l’escalade du conflit, les Nations unies ont pu vérifier que près de 1.400 enfants ont été tués et plus de 2.140 blessés.

Près de 2.000 écoles au Yémen ne peuvent plus servir parce qu’elles ont été détruites, endommagées, servent à accueillir des familles de déplacés ou sont utilisées à des fins militaires », a déclaré à la presse la représentante au Yémen de l’Unicef, Meritxell Relano.

Lire la suite sur www.bfmtv.com…

« Depuis l’escalade du conflit, les Nations unies ont pu vérifier que près de 1.400 enfants ont été tués et plus de 2.140 blessés », a déclaré à la presse la représentante au Yémen de l’Unicef, Meritxell Relano.

« Près de 2.000 écoles au Yémen ne peuvent plus servir parce qu’elles ont été détruites, endommagées, servent à accueillir des familles de déplacés ou sont utilisées à des fins militaires », a-t-elle ajouté.

Un responsable militaire et une source médicale yéménites ont donné un autre bilan de ce raid attribué à la coalition arabe sous commandement saoudien, parlant de cinq morts, dont deux enfants, et de 13 blessés.

Lire la suite sur information.tv5monde.com…

Lire la suite sur www.leparisien.fr…

La vidéo montre l’homme, identifié comme Craig McAllister, lisant une déclaration alors qu’une arme est pointée sur sa tête.

M. McAllister, enlevé en septembre dans la capitale Sanaa sous le contrôle des rebelles chiites Houthis, avait indiqué dans une video diffusée en octobre qu’il travaillait au Yémen comme entraîneur de football.

Selon des médias australiens, l’homme avait été entraîneur de jeunes de moins de 16 ans pour une équipe de football de Sanaa pendant deux ans et avait aussi coaché quatre ans une équipe à Taëz, une ville du sud-ouest du Yémen.

Lire la suite sur www.directmatin.fr…

Un raid aérien imputé à la coalition sous commandement saoudien a fait cinq morts, dont deux enfants, hier près d’une école primaire du nord du Yémen, région contrôlée par les rebelles chiites houthis, ont indiqué une source médicale et un responsable local.

« Un raid aérien mené par l’agresseur saoudien a frappé près de l’école, à quelque 200 mètres de là », a indiqué sous le couvert de l’anonymat un responsable local de Nihm, en référence à la coalition arabe dirigée par l’Arabie saoudite qui soutient les forces gouvernementales yéménites.

Combats près de Bab el-Mandeb
Par ailleurs, dans le sud-ouest du Yémen, les combats entre rebelles et soldats de l’armée loyaliste se sont poursuivis hier pour la quatrième journée consécutive, selon des sources militaires.

Lire la suite sur www.lorientlejour.com…

Selon la chaîne de télévision satellite Al Mayadeen, l’attaque a visé une école qui se trouve dans le district de Nihm, au nord-est de la capitale Sanaa.Au nombre des victimes, on compte deux écoliers, le directeur ainsi que trois employés de l’école, selon les sources médicales et militaires.

Une civile a trouvé la mort lors d’un raid aérien de la coalition non loin de la localité d’al-Zammah dans le gouvernorat de Sa’dah près de la frontière saoudienne.

Depuis mars 2015, la coalition militaire dirigée par l’Arabie saoudite intervient régulièrement au Yémen, afin de restaurer le pouvoir d’Abd Rabbo Mansour Hadi.

Lire la suite sur fr.sputniknews.com…