Au lycée Bergson, le calme est revenu après les violences policières

Partager...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Comme par hasard, ça se passe dans le 19ème et pas dans le Marais’’, déplore-t-elle, lasse. ‘’Ici, les professeurs se démènent pour offrir une bonne éducation, il y a un vrai travail qui est fait, alors on en a assez de l’image déplorable qui est donnée’’, enchérit Gwenaël Cau.  Safa sourit. ‘’Bergson est un lycée peu recommandable’’, ironise-t-elle. gée de 16 ans et scolarisée en classe de 1ère S, elle ne tait pas son amertume : ‘’Les flics sont arrivés déjà très bien équipés avec des matraques et des gaz lacrymo, comme s’ils savaient comment ça allait se terminer. ’’ Son impression est unanime : les jeunes pensent avoir été traités de la sorte parce qu’ils ne vivent pas dans les bons quartiers. ‘’Les torts sont des deux côtés’’, relativise Fils Geoffrey, maître-nageur à la piscine Pailleron.

Selon lui, le comportement des policiers s’explique aussi ‘’parce que ces derniers temps ils sont constamment sous pression’’ sans pour autant contester l’extrême gravité des événements.  En désignant les lycéens regroupés, Fils Geoffrey ajoute : ‘’Ils savent pourquoi ils sont là et heureusement qu’il y a des jeunes qui vont manifester pour nous, les salariés qui ne pouvons pas faire la grève comme ça.

Car les parents d’élèves ne craignent pas seulement l’attitude des policiers. ‘’Certains actes contre les commissariats ont été revendiqués par des groupes d’ultra, donc des adultes’’, précise la membre de la FCPE en s’indignant que les lycéens puissent être assimilés à des actions dont ils ne sont pas forcément responsables.

Lire la suite sur www.lesinrocks.com…

Nous nous rassemblons le 31 mars pour défendre l’école de la République, redire notre indignation face à toute forme de violence, demander des conditions de travail correctes à la cité scolaire Bergson. 25 élèves par classe ?

Une semaine après la diffusion d’images montrant des violences policières contre un élève du lycée Henri-Bergson (Paris 19e), Le Monde. fr publie un texte du collectif Bergson, qui regroupe des enseignants, CPE et surveillants de l’établissement.

Depuis quelques jours, Henri Bergson n’est plus le nom d’un philosophe, mais, à nouveau, celui d’une mauvaise réputation qui n’en finit pas de coller injustement à la peau d’un établissement scolaire du 19e arrondissement de Paris.

Lire la suite sur www.lemonde.fr…

De son côté, Belhassen, 17 ans, a été rassuré par la venue du préfet de police de Paris vendredi dernier. «Il ne nous a pas dit explicitement qu’il s’excusait mais il a reconnu le problème», assure le lycéen. «On ne veut surtout pas que l’affaire soit étouffée. » L’IGPN a ouvert une enquête dés le lendemain des faits et Belhassen s’est rendu de lui-même dans les locaux de la police des polices pour témoigner.

Les images des violences policières filmées par quelques téléphones portables le 24 mars devant Bergson, tournent encore en boucle dans leur tête. «On en a beaucoup discuté entre élèves et il y a eu un débat avec les professeurs», raconte Kevin, élève en terminale.

Sheren n’a pas hésité à se lever ce matin. «La semaine dernière j’étais mobilisé contre la loi El Khomri, mais là je viens surtout pour dénoncer les violences qu’on a subi. » C’est une amie proche de Stevens, dont l’arrestation musclée a le plus choqué les élèves.

Lire la suite sur www.liberation.fr…

Changement d’ambiance, à l’approche de la place d’Italie. Près de 390. 000 personnes, selon le décompte final des autorités (1,2 million selon les syndicats) ont battu le pavé dans une cinquantaine de villes ce jeudi pour protester contre le projet de réforme du code du travail.

Du lycée Bergson, dans le 19e à Paris, puis à Nation, et place d’Italie, le cortège a grossi, petit à petit, pour rejoindre celui des salariés et syndicats.

EN IMAGES – De Bergson à la place d’Italie, la colère des jeunes dans la rueREPORTAGE – Les jeunes étaient mobilisés en ce 31 mars, pour protester contre la loi Travail.

Lire la suite sur www.metronews.fr…

Lire la suite sur rue89.nouvelobs.com…

Loi Travail: la manifestation étudiante déserte le lycée Bergson Le lycée Bergson, devenu un symbole de la mobilisation étudiante contre la loi travail suite aux violences policières qui y ont été enregistrées.

Il semblerait que le premier rassemblement se face sur le site de l’université Paris 1 avant de rejoindre les syndicats travailleurs sur la Place d’Italie, pour le départ du cortège contre la loi travail.

Si encore une fois de nombreux lycéens se sont mobilisés, le lycée Bergson, devenu le symbole de la lutte face aux différentes violences policières, a lui ouvert ses portes contrairement à ce qui avait été annoncé hier.

Lire la suite sur mcetv.fr…

Après le passage à tabac d’un jeune par des policiers, de nouveaux témoignages et des vidéos montrent de nouvelles violences policières contre les élèves du lycée Henri-Bergson.

Habillé en civil, la tête dissimulée par une capuche et ne portant pas le brassard règlementaire pour ce genre d’opération, il frappe plusieurs lycéens s’éloignant tranquillement et ne présentant aucune menace ou quelconque forme d’agression ou de provocation.

Les parents d’élèves, choqués par les violences policières gratuites contre des enfants calmes, ont décidé de publier des vidéos.

Lire la suite sur www.24matins.fr…

Pour conserver le précédent brouillon, cliquez sur annuler. 20H29
SFR victime de l’application Periscope 19H22
Loi travail : près de 390 000 manifestants, selon les autorités 19H04
Canal Saint-Martin: la remise en eau a commencé, la navigation… 18H51
Le canal Saint-Martin retrouve son eau 18H47
Attentats: Salah Abdeslam, bientôt remis à la France, promet de… 18H12
Le 1er avril expliqué en une minute. 16H52
Condamnation requise contre les « cols rouges » de Drouot pour… 16H29
Pas de libération conditionnelle pour Patrick Henry, détenu depuis… 16H29
Attentat déjoué en France : ce que Reda Kriket a dit en garde à vue 16H07
Attentat déjoué en France: opération policière en cours à Courtrai 15H18
Fin de l’enquête sur la mort du militant antifasciste Clément Méric 15H11
Neuilly : deux têtes de porc devant la résidence de l’ambassadeur… 14H59
Jeunes contre la loi travail: lycées bloqués, défilés et quelques… 14H34
Notre palmarès 2016 des lycées est arrivé ! 14H06
Un policier placé en garde à vue après des violences contre un lycéen 13H50
La trêve hivernale touche à sa fin 13H34
Le Foll promet un « référent » sur le bien-être animal dans chaque… 13H16
Cote de confiance: Hollande s’effrite encore à 15%, Valls limite… 13H15
Loi travail: environ 200 lycées bloqués en France 12H57
Trêve hivernale, à minuit c’est fini 12H50
Palmarès des lycées : comment devenir un bon bahut 12H39
Nous avons retrouvé le manteau de saint François d’Assise 12H24
Coups contre un lycéen à Paris: un policier en garde à vue 11H36
Loi travail: 24,2% des cheminots en grève, selon la direction 11H10
La Belgique autorise l’extradition d’Abdeslam vers la France 10H27
Loi travail: des lycées bloqués, certains fermés à Paris 09H51
Maltraitance animale : Stéphane Le Foll souhaite un délégué par…

L’un d’entre eux, selon ses camarades, aurait été placé en garde à vue, puis déféré pour « insultes à agent » et « troubles à l’ordre public ».  Dans son communiqué, la FCPE réclame l’abandon des poursuites contre l’élève interpellé.

Toujours selon la station de la rue Bayard, deux familles vont porter plainte. « Cela montre qu’il n’y a pas eu un seul acte de violence isolé, mais plusieurs, signale au Figaro Gwenaël Cau, élue à la FCPE et mère d’un élève scolarisé dans ce lycée parisien.

Lire la suite sur www.lepoint.fr…

Partager...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn