Attentats en Catalogne : deux suspects écroués, un troisième reste en liberté

Partager...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

En revanche, le juge a décidé de laisser en liberté sous contrôle judiciaire un troisième suspect, le Marocain Mohamed Aalla, sur les quatre qui ont comparu devant lui.

Quatre hommes ont été mis en examen pour « appartenance à une organisation terroriste, assassinats terroristes, possession d’explosifs », mardi 22 août, après les attentats en Catalogne .

Attentats en Catalogne : deux suspects écroués, un troisième reste en libertéLe troisième suspect a été laissé en liberté sous contrôle judiciaire.

Lire la suite sur www.francetvinfo.fr…

Pendant une heure et dix minutes Mohamed Houli Chemlal, un Espagnol de 21 ans, a confirmé devant le juge ses déclarations faites durant sa garde à vue à la police de Catalogne, notamment que la cellule préparait «un attentat plus important» que les attaques de Barcelone et de Cambrils, et qui aurait visé «des monuments», «à l’aide de bombes», selon une source judiciaire.

Mohamed Houli Chemlal a été blessé dans l’explosion d’une maison à Alcanar, au sud de Barcelone, où la cellule aurait préparé les attaques, et constitue à ce titre un témoin crucial: il est le seul en vie dont on sait avec certitude qu’il a séjourné à cet endroit et qui puisse raconter ce que les autres y faisaient.

Ensuite, cinq autres hommes ont tenté une attaque à Cambrils, une station balnéaire au sud-ouest de Barcelone: Moussa Oukabir, Mohamed Hichamy, son frère Omar Hichamy, Saïd Aallaa et Houssaine Abouyaaqoub ont foncé à bord d’une Audi A3 sur la foule du bord de mer, blessant plusieurs personnes et en tuant une autre avant d’être tués par la police.

Lire la suite sur www.liberation.fr…

La police catalane a publié ce mardi sur Twitter des images des perquisitions menées aux domiciles des terroristes jeudi dernier à Ripoll quelques heures après l’attentat de Barcelone et celui de Cambrils, dans lesquels 15 personnes ont perdu la vie.

Les Mossos d’Esquadra, la police catalane, a publié sur son compte Twitter des images des perquisitions qui ont eu lieu jeudi soir au domicile des terroristes à Ripoll.

Dans cette vidéo, on y voit des colonnes de policiers, casqués et lourdement armés, fracturer la porte de plusieurs appartements de Ripoll, d’où étaient originaires la plupart des membres de la cellule jihadiste qui est passée à l’acte jeudi dernier à Barcelone et Cambrils.

Lire la suite sur www.bfmtv.com…

Sur leur compte Twitter, les Mossos d'Esquadra ont publié une vidéo montrant des perquisitions effectuées aux domiciles des terroristes le soir des attentats de Barcelone et Cambrils, qui ont fait 15 morts et plusieurs dizaines de blessés.

Deux jours après les attentats, les Mossos avaient effectué une dizaine de perquisitions aux domiciles des auteurs et d'autres personnes liées aux attaques, revendiquées par le groupe Etat islamique (EI).

EN IMAGES – Les Mossos d’Esquadra, les policiers catalans, ont publié mardi une vidéo des perquisitions faites aux domiciles des terroristes, le soir des attentats de Barcelone et Cambrils.

Lire la suite sur www.lci.fr…

Ce mardi après-midi, les Mossos d’Esquadra (police locale catalane) a dévoilé une vidéo de perquisitions réalisées au domicile des terroristes après l’attentat de Barcelone et Cambrils. dans la nuit de jeudi à vendredi.

L
es Mossos d’Esquadra ont dévoilé sur leur compte Twitter, les premières images des perquisitions réalisées au domicile des terroristes après l’attentat de Barcelone et Cambrils.

Ces images confirment la réactivité de la police catalane après l’attaque sur les Rambles, les enquêteurs ayant compris très vite le lien entre l’attentat de Barcelone et les logements de l’imam de Ripoll et des personnes qui gravitaient autour de lui.

Lire la suite sur www.midilibre.fr…

Lire la suite sur www.jeuneafrique.com…

Aucun des hommes arrêtés et des auteurs présumés abattus n’étaient connus des services de police pour des faits en lien avec le terrorisme, mais certains avaient des antécédents judiciaires pour des faits de délinquance ordinaire. – Mohamed Houli Chemlal, 21 ans, un Espagnol né à Melilla (enclave espagnole dans le nord du Maroc, NDLR), a été arrêté à Alcanar après avoir été blessé dans l’explosion dans la nuit de mercredi à jeudi de la planque des assaillants à 200 km au sud-ouest de Barcelone. – Driss Oukabir, un Marocain âgé de 27 ans, a été arrêté jeudi à Ripoll, petite localité située au pied des Pyrénées.

L’imam marocain Abdelbaki Es Satty, âgé de 44 ans, a été tué dans l’explosion de la maison d’Alcanar, où la cellule est soupçonnée d’avoir cherché à confectionner des engins explosifs pour commettre «un ou plusieurs attentats» à Barcelone.

Le Marocain Younès Abouyaaqoub, conducteur de la camionnette de Las Ramblas, devenu pendant quelques jours l’homme le plus recherché d’Espagne, a lui été abattu lundi après-midi à Subirats, à 50 kilomètres à l’ouest de Barcelone, après quatre jours de cavale.

Lire la suite sur www.tvanouvelles.ca…

La police catalane a diffusé, ce mardi, sur son compte Twitter des images des perquisitions, à Ripoll en Espagne, aux domiciles des terroristes présumés des attentats en Catalogne.

La police catalane a diffusé, ce mardi, sur son compte Twitter des images des perquisitions, à Ripoll, aux domiciles des terroristes présumés des attentats en Catalogne.

La cellule jihadiste tenue pour responsable des sanglants attentats de Catalogne revendiqués par le groupe Etat islamique préparait bien une attaque de plus grande ampleur, selon les déclarations d’un des suspects encore en vie.

Lire la suite sur news.sfr.fr…

Partager...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn