Attentat des Champs-Elysées: des propos de Poutou sur les policiers choquent

23

Philippe Poutou a suscité des commentaires indignés après avoir défendu jeudi sur France 2 sa proposition de désarmer la police, quelques minutes après l’attentat des Champs-Elysées, qui a coûté la vie à un policier.

Des propos relayés peu après 22 heures sur le compte Twitter du candidat alors que cette fois, personne ne pouvait ignorer l’attaque sur les Champs-Elysées.

Sur Twitter, de nombreux personnes ont fustigé le manque de respect et de considération du candidat envers les forces de l’ordre, qui ont payé un lourd tribut dans les derniers attentats.

Lire la suite sur www.lexpress.fr…

Petit candidat portant les couleurs du NPA, Philippe Poutou avait su tirer son épingle du jeu lors des précédentes émissions télévisées en affichant un certain franc-parler.

EDEN School Publicité
EDEN School L'école digitale et numérique des 14/18 ans en rupture scolaire

Un avantage qui s’est volatilisé aussi vite qu’il ne s’était constitué jeudi soir, à l’occasion de la dernière émission de France 2 avec les 11 candidats.

Pris pour cible, Philippe Poutou a tenté de rectifier le tir en conclusion de l’émission, en dénonçant la politique interventionniste de la France à l’étranger, principale cause du terrorisme à ses yeux.

Lire la suite sur www.lefigaro.fr…

Une position qu’il a encore assumée jeudi soir lors de son passage dans l’émission Quinze minutes pour convaincre sur France 2, où se sont succédé les onze candidats à la présidentielle, alors que l’attaque contre un car de policiers sur les Champs-Elysées venait d’avoir lieu, faisant un mort et deux blessés parmi les forces de l’ordre, et blessant une passante.

Mais le candidat du NPA était à ce moment-là en coulisses, comme le relève 20 Minutes.

Sur les réseaux sociaux, son intervention a immédiatement provoqué un tollé.

Lire la suite sur www.bfmtv.com…

Jeudi 20 avril, Philippe Poutou participe, comme les dix autres candidats, à 15 minutes pour convaincre sur France 2.

Ce faisant, Philippe Poutou ne juge pas utile de modifier les positions du parti face à un évènement d’une telle ampleur, qui intervient seulement trois jours avant le premier tour de l’élection présidentielle.

#attentatchampselysees— Lionel Bretin (@LionelBretin) 21 avril 2017 #ChampsElysees Sur France 2 Poutou maintient sa proposition de désarmer la police après cet attentat aucune honte.

Lire la suite sur www.lepoint.fr…

Invité des « 4 Vérités » sur France 2, le candidat du NPA à la présidentielle est revenu sur sa proposition de désarmer la police (page 25 dans son programme de campagne).

>> Attentat sur les Champs-Elysées : suivez notre direct »On discute d’une police de proximité, celle qui encadre les manifestations, du quadrillage des quartiers populaires, a-t-il précisé, il ne faut pas tout confondre » a-t-il expliqué, même si son programme évoque bien « le désarmement de la police française » sans préciser s’il s’agit de tous les policiers ou de certains policiers seulement.

Philippe Poutou a assuré que, « dans certaines circonstances », les policiers pouvaient être armés et qu’il ne parlait pas de lutte antiterroriste ou de l’armée.Indignation sur les réseaux sociauxJeudi soir, le candidat du NPA a provoqué de vifs commentaires sur les réseaux sociaux, après que son community manager a publié des tweets contre l’armement de la police, une heure après l’attentat sur les Champs-Elysées, note 20 Minutes.

Lire la suite sur www.francetvinfo.fr…

Lire la suite sur www.20minutes.fr…

Alors qu’un policier est mort dans l’attentat perpétré sur les Champs-Elysées jeudi 20 avril, la proposition du candidat du Nouveau Parti Anticapitaliste de désarmer la police fait polémique.
« 

Le candidat du NPA a même été pris à partie, ensuite, par des agents de police à sa sortie des locaux de France 2.

« On ne discute pas de cette police-là, on discute d’une police de proximité, une police qui encadre les manifestations et le quadrillage des quartiers populaires, a-t-il précisé à Jeff Wittenberg.

Lire la suite sur www.huffingtonpost.fr…

La révélation du débat du 4 avril, celui que les réseaux sociaux et la presse étrangère avaient mis en avant pour son aplomb face à Marine Le Pen et François Fillon, s’est cette fois retrouvé pris à son propre piège.Au cours de ses « 15 minutes pour convaincre », sur France 2, le candidat du NPA a détaillé l’une des propositions de son programme : le désarmement de la police.

Visiblement, l’information n’était pas parvenue jusqu’à Philippe Poutou, qui se trouvait alors en coulisses.Au yeux du public, sa diatribe contre la police « qui fait chier les jeunes » est apparue pour le moins déplacée.

La précision du candidatAprès une courte nuit de sommeil, Philippe Poutou a tenu à préciser sa pensée, dans l’émission des « 4 Vérités », sur France 2.

Lire la suite sur www.sudouest.fr…