«Attaques acoustiques» : les familles des diplomates canadiens bientôt rapatriées de Cuba

Lundi, le Canada a décidé de rapatrier les familles de ses diplomates en poste à Cuba, à la suite des fortes migraines et autres symptômes inhabituels observés l’an dernier.

»

LIRE AUSSI – Le mal des diplomates américains à Cuba toujours pas élucidé

L’origine de ces migraines suspectes n’a toujours pas été formellement établie.

LIRE AUSSI – Le mystère des «attaques acoustiques» contre des diplomates américains à Cuba reste entier

Les États-Unis, dont 24 diplomates en poste à La Havane ont subi des malaises similaires, avaient rappelé fin septembre plus de la moitié du personnel de leur ambassade cubaine ainsi que l’ensemble des familles de diplomates.

Lire la suite sur www.lefigaro.fr…

Côté canadien, dix personnes ont été victimes de tels malaises entre le printemps et l’automne 2017, tels que « des étourdissements, des maux de tête et un manque de capacité à se concentrer », a indiqué le ministère canadien des Affaires étrangères dans un communiqué.

Les gouvernements américain et canadien avaient reconnu en août dernier que certains de leurs diplomates en poste à La Havane s’étaient plaints de symptômes troublants, nécessitant parfois une hospitalisation.

Des médecins canadiens et américains qui ont ausculté leurs compatriotes affectés par ces malaises évoquent plutôt « un nouveau type probable de lésion cérébrale acquise », a indiqué Ottawa qui « continue d’enquêter ».

Lire la suite sur www.lexpress.fr…

Le 18 avril, pour la première fois en près de 60 ans, un non militaire, n’appartenant pas à la famille Castro et né après la révolution, pourrait devenir le nouveau président cubain.

Pour la première fois depuis la révolution de 1959, ce ne sera ni un membre de la famille Castro ni même un « historique » de la révolution.

gé de 57 ans et donc né après la Révolution, cet ingénieur en électricité a gravi tous les échelons du Parti communiste, depuis son adolescence jusqu’à la direction du Parti dans la province de Villa Clara entre 1994 et 2003.

Lire la suite sur www.bastamag.net…

Raul Castro, 86 ans, devrait céder, jeudi 19 avril, son fauteuil de président à son dauphin, Miguel Diaz-Canel, 57 ans.

Bilan de dix ans de règne de Raul, qui reste à la tête du Parti communiste cubain.

Raul, 86 ans, général, ministre des Forces armées révolutionnaires (FAR) pendant un demi-siècle, puis successeur de son frère aîné Fidel (1926-2016), devait passer la main à la tête de l’Etat cubain, jeudi 19 avril, après avoir effectué deux mandats de cinq ans comme président du Conseil d’Etat et du conseil des ministres (2008-2018).

Lire la suite sur www.lemonde.fr…