Assaut à Saint-Denis: Ni Abaaoud ni sa cousine n'ont été touchés par les 5000 tirs du Raid

Partager...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Dans un long récit circonstancié sur la traque des tueurs du 13 novembre, Le Monde fait ce jeudi une révélation étonnante: aucun des 5000 tirs du Raid lors de l’assaut du 18 novembre à Saint Denis n’a touché Abdelhamid Abaaoud ni sa cousine Hasna Aït Boulahcen, tous deux morts au cours de l’intervention des forces de l’ordre.

Le terroriste est donc mort des suites de l’explosion du troisième homme qui s’est fait sauter à l’aide d’une ceinture d’explosifs à l’intérieur de l’appartement. «Il n’est pas caractérisé de lésions évocatrices de blessures par arme à feu» confirme le rapport, qui apporte un détail troublant sur le corps d’Abaaoud: «Un rasage de la jambe droite, contrairement à la jambe gauche.

Il lui aurait affirmé avoir profité de la vague de migrants arrivés en Europe cet été pour se rendre en France. «Mais vous avez tué des musulmans! », lance une tierce personne au terroriste, se vantant des attentats du 13 novembre. «C’est des dommages collatéraux, qu’est-ce qui garantit que c’était des bons musulmans? », lui répond froidement le terroriste.

Lire la suite sur www.lefigaro.fr…

Malgré le déluge de feu, le terroriste et sa cousine ne sont pas touchés. « Aucun des 5. 000 tirs que le RAID affirme avoir effectués durant l’opération n’a atteint sa cible », précise en effet le rapport d’autopsie dont Le Monde a eu une copie.

Six personnes ont été interpellées en région bruxelloise ces dernières heures suite, après de nouvelles perquisitions dans le cadre de la menace terroriste qui pèse sur la ville.   « Sept perquisitions ont été exécutées ce matin à Molenbeek, Anderlecht, Laeken et Sint-Pieters-Leeuw dans le cadre de ce dossier.

Ce dernier va alors passer un coup de fil à la cousine d’Abdelhamid Abaaoud le dimanche soir, vers 20h30 : « Il faut que tu ailles chercher un frère pour le cacher 48 heures, un ou deux jours pas plus.

Lire la suite sur www.metronews.fr…

Aussi incroyable que cela puisse paraître, le commanditaire présumé des attaques terroristes du 13 novembre, Abdelhamid Abaaoud, ainsi que sa cousine Hasna Ait Bouhlacen, n’ont été touchés par aucune des quelque 5 000 balles tirées par les hommes du RAID lors de l’assaut mené à Saint-Denis le 18 novembre.

Cinq jours après les attentats meurtriers perpétrés à Paris et Saint-Denis, les forces spéciales assiègent un appartement où est retranché l’un des commanditaires présumés des attaques terroristes, Abdelhamid Abaaoud, ainsi que sa cousine et un troisième homme.

Pourtant, ni Abaaoud, ni sa cousine n’ont été atteints par les tirs du RAID, révèle ce jeudi Le Monde, qui a eu accès au rapport d’autopsie du djihadiste.

Lire la suite sur www.lavoixdunord.fr…

Quelques jours après les attentats qui ont tué 130 personnes à Paris et Saint-Denis, les forces spéciales assiègent pendant plusieurs heures un appartement d’un immeuble de la rue Corbillon, où est retranché l’un des commanditaires présumés des attaques terroristes, Abdelhamid Abaaoud. Au total, environ 5. 000 balles sont tirées, comme l’avait révélé Le Figaro, se basant sur des rapports de police.

Or ni Abaaoud, ni sa cousine, Hasna Aït Bouhlacen, également retranchée dans l’appartement fourni par Jawad Bendaoud, n’ont été atteints par les tirs du RAID, révèle ce jeudi Le Monde.

Nouvelle carte des régions, prime d’activité pour les petits revenus, gilet fluo pour les motards, protection universelle maladie : plusieurs changements vont intervenir le 1er janvier dans la vie quotidienne des Français comme chaque année.

Lire la suite sur www.20minutes.fr…

« Sa mort a été le résultat de la mise en œuvre d’un dispositif explosif, le corps ayant subi un effet de blast et de polycriblage notamment par éléments métalliques » dit le document.  Le terroriste est donc mort des suites de l’explosion du troisième homme qui s’est fait sauter à l’aide d’une ceinture d’explosifs à l’intérieur de l’appartement.  « Il n’est pas caractérisé de lésions évocatrices de blessures par arme à feu » explique encore le rapport.

Ce jeudi, le journal donne des détails sur l’assaut qui a eu lieu à Saint-Denis le 18 novembre, 5 jours après les attaques terroristes à Paris.  Dans ce long récit, il est par exemple indiqué qu’aucun des 5 000 tirs du Raid n’a touché Abdelhamid Abaaoud ni sa cousine.

Le journal raconte aussi qu’Hasna Aït Boulahcen, qui était amoureuse de son cousin depuis l’âge de 16 ans et qui avait failli l’épouser, a une conversation avec lui alors qu’elle est allé le chercher « dans un buisson à Aubervilliers, dans lequel il s’est caché quatre jours ».

Lire la suite sur www.atlantico.fr…

Lire la suite sur www.ledauphine.com…

Détail étrange qui figure dans le récit publié par « Le Monde » ce jeudi des jours suivant les attentats du 13 novembre : des 5. 000 balles tirées par le Raid et la BRI lors de l’assaut sur « l’appartement conspiratif » de Saint-Denis, aucune n’aurait touché Abdelhamid Abaaoud ni sa cousine Hasna Aït Boulahcen.

Le rapport d’autopsie, consulté par « Le Monde », indique que la mort d’Abdelhamid Abaaoud est la conséquence de « la mise en œuvre d’un dispositif explosif », probablement celui de son complice alors présent dans l’appartement.

Actualités > À Chaud > Selon le rapport d’autopsie, ni Abdelhamid Abaaoud … PHOTOS. Carburant, gaz, Smic… PHOTOS. PHOTOS. Vous y avez cru ?

Lire la suite sur tempsreel.nouvelobs.com…

A 21 h 58, Salah Abdeslam arrive à Paris par la porte de Clignancourt et abandonne précipitamment sa Clio en travers d’un passage piéton place Albert-Kahn, dans le 18e arrondissement.

Salah Abdeslam, 26 ans, et Abdelhamid Abaaoud, 28 ans, ont scellé leur amitié de petits délinquants dans une virée terroriste sans précédent dans l’histoire récente du pays.

Abdelhamid Abaaoud, qui chemine vers le centre de la capitale, entend vivre le projet terroriste qu’il a en partie coordonné jusqu’à son terme.

Lire la suite sur www.lemonde.fr…

Partager...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn