Après une journée meurtrière dans la bande de Gaza, les Palestiniens enterrent leurs manifestants

Vendredi, 16 Palestiniens ont été tués lors d’un mouvement de protestation le long de la barrière frontalière qui sépare la bande de Gaza d’Israël.

Dans la zone de rassemblement près du checkpoint fermé de Karni, des centaines de personnes viennent à nouveau ce s… https://t.co/GPolL1KIAM
— piosmo (@Piotr Smolar)

Selon le ministère de la santé de la bande de Gaza, 35 personnes ont été blessées samedi lors de heurts le long de la frontière.

Des affrontements entre Palestiniens et forces israéliennes ont éclaté samedi à Hébron, dans le sud de la Cisjordanie, tandis qu’une petite manifestation a eu lieu à Naplouse, plus au nord.

Lire la suite sur www.lemonde.fr…

Gaza: l’armée israélienne répond aux accusations d’usage excessif de la force

Par

RFI

Publié le 31-03-2018

Modifié le 31-03-2018 à 20:30

Une journée plus calme, ce samedi 31 mars, autour de la frontière entre la bande de Gaza et le territoire israélien.

« Le Hamas s’est approprié l’événement lorsqu’ils ont décidé de donner 2,5 millions d’euros pour aider à son organisation, avance le lieutenant-colonel Peter Lerner, l’un des porte-paroles de l’armée israélienne.

Pour l’armée israélienne, l’infiltration sur le territoire israélien vendredi soir de deux hommes armés est une preuve des intentions du Hamas.

Lire la suite sur www.rfi.fr…

Benyamin Netanyahu a félicité samedi l’armée pour avoir « protégé les frontières du pays » lors d’une manifestation la veille dans la bande de Gaza où 16 Palestiniens ont été tués aux abords de la frontière.

>> A lire aussi : La tension monte à Gaza après les affrontements qui ont fait au moins 16 morts et 1.400 blessés

Vendredi, des milliers de manifestants palestiniens, notamment des femmes et des enfants, avaient convergé le long de la frontière qui sépare la bande de Gaza d’Israël à l’occasion d’un mouvement de protestation qui doit durer six semaines pour exiger le « droit au retour » des réfugiés palestiniens et dénoncer le strict blocus de Gaza par l’Etat hébreu.

Selon elle, certains ont également tenté d’endommager la clôture et de s’infiltrer sur le territoire israélien.

Lire la suite sur www.20minutes.fr…

Selon le ministère de la Santé dans la bande de Gaza, un premier Palestinien a été tué par des tirs de l’artillerie israélienne tôt dans la matinée avant même le début des manifestations.

Des dizaines de milliers manifestants, selon des sources palestiniennes ont convergé en plusieurs points de rassemblement le long de cette barrière pour « la grande marche du retour », un mouvement de protestation qui doit durer six semaines pour exiger le « droit au retour » des réfugiés palestiniens et dénoncer le strict blocus de Gaza par Israël.

« La grande marché du retour » a été lancée à l’occasion de la « Journée de la Terre », qui marque chaque 30 mars la mort en 1976 de six Arabes israéliens lors de manifestations contre la confiscation de terrains par Israël.

Lire la suite sur www.rtbf.be…