Après sa vilaine semelle à Rennes, Mbappé suspendu deux matches

Les décisions de la commission de discipline :

Un match ferme suite à un troisième avertissement dans une période incluant 10 rencontres de compétition officielle (Ligue 1 Conforama, Coupe de la Ligue, Coupe de France) ou par révocation du sursis.

Wahbi Khazri (Stade Rennais), Pedro Mendes (Montpellier HSC)

1/2 finale : Stade Rennais – Paris Saint-Germain du 30 janvier 2018

Comportement de M. Olivier Letang, Président du Stade Rennais à la mi-temps envers le corps arbitral et officiels

La Commission le convoque pour la séance du jeudi 22 février 2018.

Un match ferme suite à un troisième avertissement dans une période incluant 10 rencontres de compétition officielle (Ligue 1 Conforama, Coupe de la Ligue, Coupe de France) ou par révocation du sursis.

Lire la suite sur sport24.lefigaro.fr…

Comme il est de coutume le jeudi soir, la commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP) se réunit pour examiner les cas des joueurs qui ont écopé d’un carton rouge lors des jours ou semaines précédentes.

Mais tout le monde était suspendu ce soir aux décisions de la Ligue pour un cas bien particulier, celui de l’attaquant du Paris Saint-Germain, Kylian Mbappé.

L’ancien de l’AS Monaco avait essuyé ses crampons sur le mollet d’Ismaïla Sarr et écopé, après visionnage de la vidéo, d’un carton rouge amplement mérité comme il l’avait dit à l’issue de la rencontre en zone mixte.

Lire la suite sur www.footmercato.net…

Coupable d’une très vilaine semelle sur Ismaïla Sarr lors de la demi-finale de Coupe de la Ligue à Rennes (2-3), le Parisien, qui s’était déplacé pour défendre son cas, n’a été condamné qu’à deux matches de suspension par la commission de discipline.

Il en a déjà purgé un à Lille et ne ratera donc plus que la réception de Strasbourg le 25 février prochain.

De son côté, le Caennais Ivan Santini, coupable d’un coup de coude non sanctionné sur Paul Baysse le 16 janvier dernier, a écopé d’un match de suspension ferme et d’une rencontre avec sursis.

Lire la suite sur www.eurosport.fr…