Après les critiques, l’Italie de Salvini bombe le torse

Mais il est auparavant revenu sur les déclarations du président français Emmanuel Macron qui avait dénoncé la veille la «part de cynisme et d’irresponsabilité du gouvernement italien» après son refus d’accueillir le navire et ses migrants.

«La France dit que nous sommes cyniques mais du 1er janvier au 31 mai, elle a refoulé à la frontière 10 249 personnes, y compris des femmes, des enfants et des handicapés», a taclé le leader d’extrême droite invitant «Macron» à passer des paroles aux actes : «Qu’il accueille demain matin les 9 000 migrants qu’il s’était engagé à accueillir», a-t-il lancé en référence à l’accord de relocalisation de 2015 qui prévoyait que Paris prenne sa part des migrants accostant en Italie alors qu’un peu plus de 600 personnes seulement ont été acceptées en France dans le cadre de cette procédure.

«Macron ne me fait pas peur»

Au passage, Matteo Salvini a également pris à partie le chef du gouvernement espagnol Pedro Sanchez qui a décidé de faire accoster l’Aquarius dans le port de Valence : «Je le remercie de son bon cœur mais j’espère qu’il exercera aussi sa générosité dans les prochaines semaines puisqu’il a de l’espace pour le faire», indiquant que Madrid n’avait accueilli qu’un nombre minimal de réfugiés au cours des dernières années.

Lire la suite sur www.liberation.fr…

Entre Macron et Giuseppe Conte, le ton monte après la polémique sur l’Aquarius

Les propos d’Emmanuel Macron contre la gestion par l’Italie de l’affaire des migrants de l’Aquarius a tellement déplu à Rome que le chef du gouvernement d’alliance entre les populistes et l’extrême droite pourrait snober une visite à Paris vendredi.

Lire aussi – Aquarius : comment les migrants vont rejoindre l’Espagne

Le ministre de l’Intérieur souhaite des excuses de la France après les déclarations du président français Emmanuel Macron dénonçant mardi « la part de cynisme et d’irresponsabilité du gouvernement italien » après son refus d’accueillir l’Aquarius.

Histoire de montrer que ces choses-là sont prises sérieusement à Rome, le ministre italien de l’Economie, Giovanni Tria, a annulé sa rencontre prévue avec son homologue Bruno Le Maire à Paris ce mercredi à 17h30.

Lire la suite sur www.lejdd.fr…

Lire la suite sur france3-regions.francetvinfo.fr…

L’Aquarius va pouvoir débarquer en Espagne dans le port de Valence, qui avait proposé de les accueillir, a annoncé SOS Méditerranée ce mardi.

Dans la soirée, SOS Méditerranée a indiqué que les migrants étaient en route vers l’Espagne.

« On n’a pas encore d’information sur l’heure du départ », a ajouté le centre de coordination de Rome à SOS Méditerranée, précisant que le voyage des côtes maltaises jusqu’à Valence prendrait « au moins 3 jours de navigation » pour 1 300 kilomètres.

Lire la suite sur www.leprogres.fr…

Lire la suite sur www.lexpress.fr…