Allocations : les parents d’élèves violents sanctionnés ?

Vers une suspension des allocations versées aux parents des élèves violents ?

Dans l’après-midi, lors d’une visite dans les Hautes-Alpes, le ministre de l’Éducation Jean-Michel Blanquer a confirmé qu’il songeait à sanctionner les parents « complices d’une évolution violente » de leurs enfants dans le cadre de ce plan sur les violences scolaires qui sera présenté fin janvier.

Il faut « savoir faire la différence entre une famille dépassée par les événements (…) et des cas où des parents ont été complices d’une évolution violente des enfants », a dit le ministre.

Lire la suite sur www.ledauphine.com…

EDUCATION Les établissements scolaires qui signaleraient les faits à l’inspection académique concernée qui devrait alors demander à la CAF de cesser les versements…

Fin octobre, l’affaire de l’enseignante menacée par un élève à l’aide d’un pistolet factice à Créteil avait fait grand bruit et poussé le ministère à annoncer un plan contre les violences scolaires.

Ce sont les établissements scolaires qui signaleraient les faits à l’inspection académique concernée qui devrait alors demander à la Caisse d’allocations familiales de cesser les versements, explique le quotidien.

« On n’a pas de tabou », explique au quotidien un proche du ministère.

Lire la suite sur www.20minutes.fr…

Selon les informations du Parisien révélées ce mercredi 9 janvier, le plan d’action contre les violences scolaires pourrait sanctionner les familles des adolescents en coupant les allocations.

Comme le révèle Le Parisien ce mercredi 9 janvier, l’exécutif souhaiterait couper les allocations des familles d’élèves violents à l’école.

Le groupe de travail qui œuvre actuellement sur ce dossier devrait remettre la semaine prochaine une série de mesures au ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer.

Lire la suite sur actu.orange.fr…

Serpent de mer largement évoqué ces dernières années, l’idée a manifestement son chemin au sein même du gouvernement.

D’après le quotidien, Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education nationale, envisage de calquer sa mise en place sur celle de la loi Ciotti dédiée à l’absentéisme scolaire, abrogée sous le quinquennat de François Hollande.

Charge à eux de prévenir l’inspection académique dont ils dépendent.

Lire la suite sur www.cnews.fr…

Pour le groupe de travail missionné suite aux récentes agressions de professeurs, la méthode pourrait faire ses preuves… Selon Le Parisien, qui révèle l’information, la suspension des allocations familiales aux parents d’élèves violents serait l’une des mesures du plan d’action présenté la semaine prochaine au ministre de l’Education nationale Jean-Michel Blanquer.

A l’époque, les établissements scolaires pouvaient faire remonter les dossiers d’élèves trop souvent absents à l’inspection académique, afin de transmettre les noms à la Caisse d’allocations familiales qui mettait en garde les parents ou suspendait les versements pour une durée déterminée.

La rédaction vous conseille Police à l’école : « Une question récurrente et très sensible »Ici, note Le Parisien, plusieurs avertissements pourraient être donnés avant une sanction en bonne et due forme, la menace  suffisant généralement à faire bouger les lignes.

Lire la suite sur www.sudouest.fr…