Allemagne : Angela Merkel finalement réélue chancelière pour un quatrième mandat

Le vote a eu lieu à bulletin secret et le résultat a été proclamé, un peu avant 10 heures, par Wolfgang Schäuble, le président du Bundestag.

Lire aussi :
 

Portraits des quinze ministres du nouveau gouvernement d’Angela Merkel

Avec cette réélection, qui devait être suivie par la prestation de serment d’Angela Merkel et de ses ministres au Bundestag, en milieu de journée, une longue parenthèse se referme.

Pour Andrea Nahles, la chef de file des députés SPD au Bundestag, qui briguera la présidence du parti dans six semaines, il est indispensable que le nouveau gouvernement ait engagé, d’ici là, une réforme d’envergure.

Lire la suite sur www.lemonde.fr…

Le Bundestag, la chambre basse du parlement allemand, l’a désignée mercredi par 364 voix contre 315.

Dans la salle, l’épouse de ce chimiste reconnu, Angela Merkel, est en train d’être élue chancelière d’Allemagne pour la quatrième fois.

Dans les travées du parlement, Angela Merkel salue et s’attarde avec les uns et les autres comme si de rien était.

Lire la suite sur www.lefigaro.fr…

Près de six mois après les élections, la chancelière a été élue mercredi par le Bundestag, mais avec une majorité plus serrée que prévue.

L’élection d’Angela Merkel par les députés du Bundestag, ce matin à Berlin, s’est finalement conclue par un avertissement.

Madame la chancelière, je vous souhaite du fond du coeur la force et la réussite et la bénédiction de Dieu pour surmonter votre grande tâche.

Lire la suite sur www.lesechos.fr…

Angela Merkel a été réélue mercredi matin chancelière d’Allemagne, un quatrième mandat qu’elle entame affaiblie et avec six mois de retard face aux défis du populisme et de la réforme de l’Union européenne.

Mme Merkel doit encore prêter serment à la mi-journée, avant un premier conseil des ministres de ce gouvernement rajeuni et quasiment paritaire vers 17H00 (16H00 GMT).

Mme Merkel devra diriger un pays bouleversé par l’essor historique de l’extrême droite, le parti Alternative pour l’Allemagne (AfD) étant depuis les législatives la première force d’opposition du pays avec 92 députés.

Lire la suite sur www.lepoint.fr…