Air France dans le viseur du BEA pour ses décollages critiques à Bogotá

8

« des avions ont décollé avec plus de 250 passagers cet été »

n’est pas Air France, pas Lufthansa, pas Bogotá, pas Tananarive

les performances au décollage de l’Airbus A340″

La piste de Bogotá est réputée difficile.

EDEN School Publicité
EDEN School L'école digitale et numérique des 14/18 ans en rupture scolaire

Les appareils ont alors plus de difficultés à prendre leur envol, notamment les A340 d’ Air France .

L’entreprise a rejeté cette alternative car elle l’obligerait à faire une escale pour faire le plein.L’administration a finalement assigné Air France en référé pour l’obliger àune escale.

Lire la suite sur www.deplacementspros.com…

Air France a fait prendre des risques à ses passagers lors de quinze décollages en altitude

Par quinze fois, des avions d’Air France (un tiers des cas concernent des Airbus A340-300) ont décollé en bout de piste depuis des aéroports situés en altitude, à une hauteur extrêmement dangereuse, insuffisante pour pallier par exemple une panne de moteur.

« L’avion a évité de justesse une collision avec le sol », précise à l’AFP le comité d’hygiène et de sécurité (CHSCT) des pilotes d’Air France, pointant un « danger grave et imminent ».

La direction d’Air France fait valoir que ses avions quittent désormais Bogota avec « 9 tonnes de moins » en moyenne.

Lire la suite sur www.zinfos974.com…

Vous avez aimé cet article, offrez un café !

Air France a, en cinq mois, réalisé trois décollage jugés critiques au départ de Bogota et le BEA enquête et l’inspection du travail a décidé de porter l’affaire devant les tribunaux.

L’administration, sans attendre la fin de l’enquête du BEA, assigne Air France en référé pour l’obliger à prévoir une escale afin de pouvoir décoller de Bogota avec une masse inferieure.

Lire la suite sur www.pnc-contact.com…