Ahed Tamimi, icône controversée de la cause palestinienne

Partager...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Lire la suite sur www.leparisien.fr…

Après cinquante-six jours de détention préventive, le procès d’Ahed Tamimi a débuté devant la justice militaire israélienne à Ofer, en Cisjordanie, mardi 13 février.

Lire aussi :
 

Ahed Tamimi, figure familière de la résistance palestinienne

Les deux soldats, qui ont fait preuve d’une retenue peu classique en ce genre de circonstances, n’avaient même pas reporté l’incident.

313 mineurs palestiniens en détention
Le cas de l’adolescente, dont le traitement par les autorités militaires entre pourtant dans les normes quotidiennes de l’occupation, a entraîné une mobilisation internationale depuis décembre.

Lire la suite sur www.lemonde.fr…

Il est environ dix heures du matin quand Ahed Tamimi franchit la porte du tribunal militaire d’Ofer en Cisjordanie.

« Ils [autorités israéliennes, NDLR] comprennent que les gens en dehors du tribunal militaire d’Ofer sont intéressés par son cas, ils comprennent que ses droits sont bafoués et que son procès ne devrait pas avoir lieu », s’emporte Gaby Lasky, dont l’objection au huis clos décidé par le parquet militaire a été rejetée.

Si diplomates et journalistes n’ont pas été en mesure d’assister à cette première séance du procès, la famille Tamimi a été autorisée à rester.

Lire la suite sur www.jeuneafrique.com…

Partager...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn