Agressions racistes en Italie : Matteo Salvini entretient un « climat relativement malsain »

Pour le ministre de l’Intérieur italien, Matteo Salvini, « il n’existe pas de racisme en Italie, mais juste un problème d’immigration », analyse sur franceinfo Christophe Bouillaud, professeur de sciences politiques à l’IEP de Grenoble et spécialiste de la vie politique italienne, au sujet de la vague d’agressions racistes en Italie ces dernières semaines.Accusé d’alimenter un climat d’intolérance, Matteo Salvini a déclaré qu’il se tiendrait toujours « aux côtés de celui qui subit les violences », tout en niant l’ampleur du phénomène en Italie.

Une « arme politique » souvent utilisée par son parti, la Ligue du Nord, souligne Christophe Bouillaud.franceinfo : Comment qualifier le climat actuel en Italie ?

Et contrairement à ce qu’on pourrait croire, ce ne sont pas les héritiers du néofascisme qui ont commencé à utiliser le racisme et la xénophobie comme arme politique, c’est bien la Ligue du Nord à l’époque d’Umberto Bossi.

Lire la suite sur www.francetvinfo.fr…

Lire la suite sur www.leparisien.fr…

VIDÉO – Le président du Conseil, mais pas le chef de la Ligue, a exprimé sa solidarité à Daisy Osakue, une athlète d’origine nigériane attaquée dimanche.

Il témoigne de l’agression raciste dont cette athlète de 22 ans d’origine nigériane, naturalisée italienne depuis 2014, a été victime dimanche soir, alors qu’elle rentrait chez elle à pied, à Moncalieri, dans le Piémont.

Vive émotion dans cette petite ville de la banlieue turinoise: la jeune fille est en Italie championne nationale du lancer du disque: «Mes agresseurs cherchaient visiblement à s’en prendre à une personne de couleur.

Lire la suite sur www.lefigaro.fr…