Agression antisémite d'un prof à Marseille : l'auteur dit avoir agi au nom de Daech

Société – à 07h08Hommage unanime à David Bowie, primaire à gauche … le 11 janvier 2016 à 16h11 , mis à jour le 12 janvier 2016 à 06h37. agression-[email protected]html’) » href= »# » rel= »nofollow »>Agression antisémite d’un prof à Marseille : âgé de 15 ans, l’auteur a agi « au nom de Daech »fait divers , marseille , police Faits divers L'auteur de l'attaque à la machette contre un enseignant juif, légèrement blessé au dos et à la main, lundi à Marseille, est un jeune Turc d'origine kurde.

L’auteur de l’agression à la machette d’un professeur qui portait une kippa lundi matin à Marseille, en pleine rue, a revendiqué agir « au nom d’Allah » et du groupe Etat islamique, a indiqué le procureur de Marseille, Brice Robin.

« L’agression antisémite d’un professeur à Marseille nous révulse », a écrit Manuel Valls sur Twitter, appelant à « l’intransigeance face à ceux qui s’en prennent à notre unité républicaine ».

Lire la suite sur lci.tf1.fr…

J’attends aussi les résultats d’analyses quant à l’état de mes reins qui pourraient avoir été touchés par la violence de certains coups », explique le professeur de 35 ans, blessé au dos et à l’épaule, et qui portait une kippa au moment de son agression.  « Je lui disais d’arrêter de me frapper mais il continuait et je ne pensais pas m’en sortir vivant », ajoute-t-il, assurant avoir vu de la « haine » dans le regard de l’adolescent.

L’enseignant juif agressé lundi à Marseille par un adolescent de 15 ans de nationalité turque et d’origine kurde, armé d’une machette, qui a assuré avoir agi « au nom d’Allah et de Daesh », a témoigné auprès du journal La Provence.

Lundi, le procureur de la République de Marseille, Brice Robin, a indiqué qu’il « s’agissait à l’évidence d’une agression à caractère antisémite », avec une « forme de préméditation », et a précisé que l’agresseur de 15 ans, de nationalité turque et d’origine kurde, était « inconnu des services de police et de renseignement ».

Lire la suite sur www.bfmtv.com…

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d’audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.

Fabrice Labi, l’avocat de la victime, assure ce mardi sur RMC que l’enseignant, bien qu’entouré de sa famille, est encore extrêmement choqué par ce qui s’est passé: « Il a décrit des faits de violence extrême.

Selon le témoignage de la victime, il a été agressé alors qu’il marchait simplement dans la rue avec sa kippa dans ce quartier où vit une importante communauté juive.

Lire la suite sur rmc.bfmtv.com…

Des policiers gardent l’entrée de l’institut franco-hébraïque la Source après la violente agression de l’un de ses enseignants. (AFP/ B. Langlois. « Nous sommes, semble-t-il, face à un profil indétectable, autoradicalisé devant son ordinateur…  » Cette réflexion lâchée par un policier démontre, une fois de plus, toute la difficulté… « Nous sommes, semble-t-il, face à un profil indétectable, autoradicalisé devant son ordinateur…  » Cette réflexion lâchée par un policier démontre, une fois de plus, toute la difficulté…

L’inquiétant profil de l’adolescent à la machette Un garçon de 15 ans a tenté de tuer hier, à coups de machette, un enseignant juif à Marseille.

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d’intérêt.

Lire la suite sur www.leparisien.fr…

Lire la suite sur www.republicain-lorrain.fr…

Le jeune homme a revendiqué à plusieurs reprises lors de son arrestation avoir agi au nom d’Allah et de Daech, «car les musulmans de France déshonorent l’islam et l’armée française garde les juifs», selon les propos rapportés par le procureur de Marseille, Brice Robin. «Il s’agit à l’évidence d’une agression à caractère antisémite» avec une «forme de préméditation», a estimé le magistrat selon lequel «l’intention de l’agresseur était de tuer».

L’avocat de la victime, Me Fabrice Labi, décrit en son client «un homme particulièrement affecté, qui a du mal à parler, qui prend cette situation avec une certaine philosophie bien que l’on aurait aimé qu’un suivi psychologique lui soit proposé». «Cet acte témoigne du risque pour certains individus isolés pas du tout connus des services de police et de renseignement de passer à l’acte sous l’influence de la propagande, diffusée notamment sur les réseaux Internet, par Daech», a rappelé le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve.

Celle-ci remarque que l’agression a eu lieu dans le quartier de Marseille «où il y a le plus de juifs religieux». «On assiste à une duplication de ce qui se passe depuis quelques mois en Israël, une multiplication des attentats au couteau», analyse la présidente du Crif. «C’est ce qui nous inquiète le plus car c’est porteur de guerre civile, de haine entre les communautés et de défiance», explique celle qui prépare une «journée de la fraternité» en mai à Marseille pour lutter contre ce phénomène.

Lire la suite sur www.lefigaro.fr…

De son côté, l’Union des étudiants juifs de France a dénoncé cette agression « qui intervient au lendemain de l’anniversaire des attentats de Charlie et de l’Hyper Cacher » et moins de deux mois après celle d’un autre enseignant juif, à Marseille, par des individus qui, cette fois déjà, s’étaient réclamés de Daesh.

Le Premier ministre, Manuel Valls, s’est dit « révulsé » et a appelé à l’« intransigeance face à ceux qui s’en prennent à notre unité républicaine ». « Le Crif constate avec effroi que les actes antisémites continuent inlassablement à meurtrir les juifs de France, plongés dans une spirale de haine qui semble ne jamais vouloir s’arrêter », a, pour sa part, déclaré le président du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), Roger Cukierman, « atterré ».

L’émotion est vive au sein de la communauté juive et de la classe politique après l’agression, hier, à Marseille, d’un enseignant juif de 35 ans qu’un adolescent de 16 ans, se réclamant de Daesh, a frappé à coup de machette.

Lire la suite sur www.letelegramme.fr…