Afrique du Sud: l’ANC réunie pour « finaliser » le départ de Zuma

Partager...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Le parti au pouvoir en Afrique du Sud, le Congrès national africain (ANC), doit « finaliser » lundi, selon son chef Cyril Ramaphosa, la question du départ anticipé du président Jacob Zuma, sous la pression de l’opposition qui a réclamé la dissolution du Parlement.

Mais M. Ramaphosa se heurte à deux obstacles de taille pour obtenir le départ anticipé du président, dont le second mandat expire en 2019: l’obstination du chef de l’Etat, qui s’accroche au pouvoir, et les divisions de l’ANC.

Le président de l’ANC, Cyril Ramaphosa lors d’un meeting le 11 février 2018 au Cap (Afrique du Sud) © RODGER BOSCH AFP
Dans les négociations en cours, il tenterait d’obtenir l’immunité pour les nombreuses affaires de corruption dans lesquelles il est impliqué, ainsi qu’à obtenir la prise en charge de ses frais de justice, ont rapporté les médias locaux.

Lire la suite sur www.lepoint.fr…

Le successeur dont avait rêvé Nelson Mandela prend des habits de président alors que le sort de l’actuel chef de l’Etat, Jacob Zuma, reste en suspens.

Crédits : AP

A la tête de l’Afrique du Sud se joue depuis plus d’un mois une lutte à mort entre deux adversaires, et derrière eux, deux factions – Jacob Zuma, le président de la République, contre Cyril Ramaphosa, le président de l’ANC (Congrès national africain).

Le sort de Jacob Zuma a une dernière chance de se décider lundi 12 février, lors d’une réunion du Comité national exécutif (NEC) – l’équivalent d’un comité central – de l’ANC, qui a le pouvoir de rappeler ses cadres, y compris le chef de l’Etat, en leur ordonnant de renoncer à leur fonction.

Lire la suite sur www.lemonde.fr…

La direction du parti au pouvoir en Afrique du Sud, l’ANC, est réunie en conseil pour statuer sur le sort du chef de l’État Jacob Zuma, empêtré dans des scandales de corruption.

Le parti au pouvoir en Afrique du Sud, le Congrès national africain (ANC), doit « finaliser », lundi 12 février, la question du départ anticipé du président Jacob Zuma, empêtré dans des scandales de corruption.

À lire : « Afrique du Sud : l’ANC face à l’entêtement de Jacob Zuma »
Des rumeurs faisant état d’un départ imminent du président se sont accentuées ces derniers jours.

Lire la suite sur www.france24.com…

Le principal organe de décision du Congrès national africain (ANC), le parti au pouvoir en Afrique du Sud, se réunira d’urgence lundi, a indiqué dimanche la formation, alors que les négociations pour obtenir un départ anticipé du président Jacob Zuma s’éternisent.

« Une réunion du NEC (conseil national exécutif) est prévue demain (lundi) à Pretoria », a déclaré à l’AFP une porte-parole de l’ANC, Khusela Diko.

Le nouveau patron de l’ANC, Cyril Ramaphosa, a engagé depuis plusieurs jours des négociations directes avec le très controversé président Zuma, pour discuter de la « transition » politique.

Lire la suite sur www.rtbf.be…

Partager...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn